Icelandair prend livraison d’un premier Boeing 767 et lance Montréal

Boeing 757-200ER Icelandair Hekla_Aurora - © Icelandair

Icelandair vient de prendre livraison du premier des deux Boeing 767-300ER destinés à accroître ses capacités. En outre, elle ouvrira au printemps prochain une liaison vers Montréal, sa cinquième destination au Canada.

La livraison du nouveau 767-300ER marque l’expansion de la flotte de la compagnie aérienne islandaise, annoncée en mars dernier et portant sur deux appareils de ce type ainsi que sur trois Bombardier Q400 pour sa filiale régionale Air Iceland. Le premier 767-300ER est pris en location auprès de GE Capital Aviation Services (GECAS), qui a annoncé sa livraison dans un court communiqué le 21 août.

L’appareil dispose d’une capacité de 260 sièges, et permettra à la compagnie aérienne d’emporter plus de passagers sur de plus longues distances. Icelandair exploitait jusqu’à ce jour 24 appareils passagers, uniquement des Boeing 757-200 d’une capacité de 183 sièges et un 757-300 de 220 sièges. Son plan de flotte prévoit de remplacer ces 757 par neuf 737 MAX 8 et sept MAX 9 livrables entre 2018 et 2021.

« L’utilisation d’un seul type d’aéronef s’est révélée très économique pour Icelandair mais quand le réseau et la flotte atteignent une certaine taille, il devient plus facile d’avoir un plus grand éventail d’avions. Les facteurs de charge élevés toute l’année et le nombre limité de créneaux d’atterrissage et de décollage sur certains aéroports ont également contribué à notre décision (de prendre des 767) » , expliquait Björgólfur Jóhannsson, PDG d’Icelandair Group, lors de l’annonce de ce plan de flotte. Les 767 sont notamment prévus d’être exploités vers Londres Heathrow.

Par ailleurs, la compagnie islandaise poursuit l’expansion de son réseau sur l’Atlantique Nord. Elle ouvrira le 19 mai 2016 une liaison entre son hub de Reykjavík Keflavik et Montréal Trudeau à raison de quatre vols par semaine. A l’aller, le départ de Reykjavik est prévu les lundis, mardis, jeudis et samedis à 17h05, pour une arrivée à Montréal à 18h40; au retour, le départ de Montréal est programmé à 21h05 pour un atterrissage à Reykjavik à 6h00 le lendemain. Le vol durera environ 5 heures.

Cette nouvelle liaison sera opérée en Boeing 757-200 de 183 sièges, dont 22 en classe Affaires et 161 en classe Economique.

Les passagers en provenance de Paris Charles de Gaulle bénéficieront d’un temps de connexion optimal à l’aéroport international de Keflavík en Islande ou pourront choisir l’option #MyStopover, qui permet de faire une escale en Islande à l’aller et/ou au retour jusqu’à 7 nuits sans supplément sur le prix de leur billet, précise la compagnie aérienne dans son communiqué. Elle annonce un tarif aller-retour Paris-CDG/Montréal via l’Islande disponible à partir de 618€ TTC, soumis à disponibilité et conditions.

Montréal deviendra la 5ème destination canadienne pour Icelandair, qui a débuté ses vols en 1998 entre l’Islande et le Canada avec Halifax, toujours desservie aujourd’hui. Depuis, la signature d’un accord en 2007 favorisant la desserte aérienne entre les deux pays a permis à la compagnie de développer son réseau vers Toronto, Edmonton et Vancouver.

Icelandair a déjà annoncé le lancement de vols réguliers annuels vers Chicago à partir du mois de mars 2016. Elle ouvrira également une ligne entre Reykjavík et Aberdeen en Ecosse à la même période. Elle desservira ainsi 16 destinations en Amérique du Nord et 26 villes en Europe.

Plus tôt cette année, la compagnie a lancé des vols vers Portland en Oregon et Birmingham en Angleterre.

Photo : Boeing 757-200ER Icelandair Hekla_Aurora – © Icelandair

Laissez un commentaire