Azul veut déjà renforcer sa liaison vers Cayenne

ATR 72-600 d'Azul - © Azul

La low-cost brésilienne Azul Linhas Aéreas Brasileiras vient de commencer son service entre Belem et Cayenne à raison de deux vols par semaine. Elle demande l’autorisation d’augmenter cette fréquence dès le mois prochain et met déjà en place des vols supplémentaires.

Azul a inauguré le 20 août sa liaison entre les aéroports de Belem Val De Cans (BEL) et Cayenne Rochambeau (CAY). Les vols sont réalisés les mardis et dimanches en turbopropulseur ATR 72-600 de 70 places en classe Economique, avec, à l’aller, un départ de Belem à 14h07 et une arrivée à Cayenne à 16h15; et au retour, avec un départ de Cayenne à 17h00 et une arrivée à Belem à 19h20.

La compagnie aérienne a déjà demandé à l’Agence nationale de l’aviation civile brésilienne (ANAC) l’autorisation d’effectuer plus de vols vers Cayenne, indique-t-elle dans un communiqué. Elle prévoit en effet de lancer « des fréquences supplémentaires » dès le 15 septembre, toujours au départ de Belem.

En outre, une troisième rotation hebdomadaire est mise en place les vendredis entre les 11 et 25 septembre, ce qui « devrait apporter encore plus de clients vers la nouvelle destination » , souligne la compagnie aérienne. Ces vols saisonniers seront réalisés à des horaires différents, avec, à l’aller, un départ de Belem à 16h15 et une arrivée à Cayenne à 18h25; et au retour, un départ de Cayenne à 19h00 et une arrivée à Belem à 21h20.

« Nous sommes ravis de l’ouverture de nos vols à destination de Cayenne. L’initiative d’Azul offre encore plus de possibilités aux clients du nord du Brésil pour rejoindre la capitale de la Guyane française, une ville référence pour divers services et stratégique en raison de son emplacement » , a déclaré Marcelo Bento, directeur de la planification et des alliances d’Azul Linhas Aéreas Brasileiras. Le responsable explique également que Belem sert d’aéroport de correspondance pour les clients d’Azul qui proviennent d’autres régions du Brésil, notamment des villes d’Altamira, Carajás, Fortaleza, Maraba, Manaus, Macapá, São Luís, Santarem et Tucuruí, ainsi que Belo Horizonte.

Par ailleurs, Carlos Pelegrino, le président de la compagnie Azul, a annoncé, lors du vol inaugural auquel il a participé, être en négociation avec Air France pour une possibilité d’ouverture de ligne, dans un premier temps vers les Antilles, et à plus long terme vers la France, selon la chaine de télévision Guyanne 1ère.

Rappelons qu’Azul est la première compagnie aérienne brésilienne à desservir la Guyane, et Cayenne est sa première destination internationale sur le continent sud-américain. En effet, la low-cost effectuait uniquement des vols intérieurs au Brésil jusqu’à fin 2014, quand elle a lancé des liaisons vers la Floride pour se développer à l’international. Elle est aujourd’hui présente à Orlando et Fort Lauderdale (au départ de sa base de Campinas Viracopos à côté de Sao Paulo).

Elle poursuit d’ailleurs son expansion aux Etats-Unis, où elle lancera le 15 décembre une liaison vers Orlando, cette fois-ci depuis Sao Paulo Guarulhos.

Azul opère actuellement une flotte composée d’appareils Brésiliens Embraer 190 et 195 (83 exemplaires), d’ATR 42 et 72-500/600 (59 exemplaires), ainsi que d’Airbus A330-200 (6 exemplaires).

Elle doit également recevoir entre 2016 et 2023 63 Airbus de la famille A320neo ainsi que 5 Airbus A350-900 XWB pris en location, livrables à partir de 2017.

Lancée en 2008, Azul est la troisième compagnie aérienne du Brésil par le nombre de passagers transportés, derrière TAM Airlines et GOL, et devant Avianca Brasil. Son fondateur, David Neeleman, vient de racheter 61% du capital de TAP Portugal.

United Airlines a pris en juin dernier une participation d’environ 5% dans Azul assortie d’un accord de partage de codes sur certaines liaisons.

La ligne Belem – Cayenne est effectuée en concurrence avec Surinam Airways, qui relie les deux villes Boeing 737 trois fois par semaine (les mercredis, vendredis et samedis), dans le prolongement de son vol depuis Paramibo.

Photo : ATR 72-600 d’Azul – © Azul

Laissez un commentaire