Azul ouvre Cayenne depuis Belem

ATR 72-600 d'Azul - © Azul

La low-cost brésilienne Azul Linhas Aéreas Brasileiras a indiqué lundi qu’elle volera dès ce mois-ci depuis Belem au Brésil vers Cayenne en Guyane, sa première destination internationale sur le continent sud-américain.

Air Info avait indiqué dès le mois de janvier qu’Azul envisageait de relier les deux villes. Six mois après, le projet a abouti : à compter du 20 août 2015, la low-cost brésilienne effectuera deux rotations par semaine entre les aéroports de Belem Val De Cans (BEL) et Cayenne Rochambeau (CAY).

Le vol aller AD8720 est programmé les mardis et dimanches avec un départ de Belem à 14h07 et une arrivée à Cayenne à 16h15; le vol retour AD8721 les mêmes jours, avec un départ de Cayenne à 17h00 et une arrivée à Belem à 19h20.

La liaison sera opérée en avion turbopropulseur ATR 72-600 pouvant accueillir 70 passagers en classe Economique.

Azul ne sera pas sans concurrence sur cette ligne puisque Surinam Airways effectue déjà la route en Boeing 737 trois fois par semaine (les mercredis, vendredis et samedis), dans le prolongement de son vol depuis Paramibo.

Néanmoins Azul devient ainsi la première compagnie aérienne brésilienne à desservir la Guyane, et Cayenne devient sa première destination internationale sur le continent sud-américain.

En effet, la low-cost effectuait uniquement des vols domestiques jusqu’à fin 2014, quand elle a lancé des liaisons vers la Floride pour se développer à l’international. Elle est aujourd’hui présente à Orlando et Fort Lauderdale (au départ de sa base de Campinas Viracopos à côté de Sao Paulo).

Cayenne « sera notre troisième destination internationale. C’est une route très importante principalement pour répondre aux besoins du Nord du Brésil, car l’emplacement de Cayenne est stratégique pour certaines villes. Nous croyons au succès de cette route grâce à la connectivité que nous offrons à Belem et au modèle unique d’Azul parmi les compagnies brésiliennes » , explique Marcelo Bento, directeur de la planification et des alliances chez Azul.

Pour les passagers en provenance de Cayenne, la low-cost offre depuis l’aéroport de Belem (où elle se présente comme la première compagnie aérienne) huit destinations en correspondance, avec 15 vols quotidiens au total, vers Manaus, Santarém, Itaituba, Puerto Trombetas , Altamira, Macapa et Fortaleza, ainsi que Belo Horizonte d’où elle offrira à partir du 16 novembre des vols sans escale vers Orlando en Floride.

Azul poursuit d’ailleurs son expansion aux Etats-Unis puisqu’elle ouvrira aussi le 15 décembre une liaison vers Orlando, cette fois-ci depuis Sao Paulo Guarulhos.

La compagnie opère actuellement une flotte composée d’appareils Brésiliens Embraer 190 et 195 (83 exemplaires), d’ATR 42 et 72-500/600 (59 exemplaires), ainsi que d’Airbus A330-200 (6 exemplaires).

Elle doit également recevoir entre 2016 et 2023 63 Airbus de la famille A320neo ainsi que 5 Airbus A350-900 XWB pris en location, livrables à partir de 2017.

Azul a été lancée en 2008. Elle est la troisième compagnie aérienne du Brésil par le nombre de passagers transportés, derrière TAM Airlines et GOL, et devant Avianca Brasil. Son fondateur, David Neeleman, vient de racheter 61% du capital de TAP Portugal.

Enfin, United Airlines a pris en juin dernier une participation d’environ 5% dans Azul assortie d’un accord de partage de codes sur certaines liaisons.

Photo : ATR 72-600 d’Azul – © Azul

Laissez un commentaire