Aéroport de Rome Fiumicino : les opérations retournent à la normale

Vue aérienne de l'aéroport de Rome Fiumicino - cc wikimedia

Après l’incendie qui a ravagé le Terminal 3 début mai, l’aéroport de Rome Fiumicino Leonardo Da Vinci a récupéré la semaine dernière sa pleine capacité opérationnelle.

La jetée D a été réouverte le 18 juillet à 23h59, a indiqué Aeroporti di Roma. La mesure fait suite à une décision favorable de l’ENAC, l’autorité de l’aviation civile italienne qui a jugé le bâtiment conforme pour le service. Il s’agissait de la dernière partie du Terminal 3 qui restait à réhabiliter à la suite de l’incendie qui s’est déclenché le 07 mai.

Le huitième aéroport européen retrouve ainsi sa pleine capacité pour le trafic passagers. Les opérations ont été totalement suspendues pendant les heures qui ont suivi le sinistre, et fortement perturbées ensuite, l’ENAC ayant demandé aux opérateurs de réduire leur programme de vols de 60% dans les premières semaines.

Malgré tout, l’aéroport a réussi à maintenir ses lignes vers l’intérieur et l’extérieur de l’Italie, avec des pics de 130 à 150 mille passagers par jour, grâce la coopération des compagnies aériennes qui ont notamment déployé vers l’aéroport des appareils de plus grande capacité pour réduire les rotations – quand elles n’ont pas simplement reporté leurs opérations vers Ciampino, le deuxième aéroport de la capitale italienne, à l’instar de Vueling ou Ryanair.

L’enquête ouverte pour déterminer les causes et les responsabilités de l’incendie est toujours en court. Le feu pourrait provenir d’un court-circuit dans la zone commerciale. Le bâtiment a subi d’importants dégâts et les autorités ont dû redoubler d’efforts pour terminer les travaux en deux mois, alors que le hall des correspondances était complètement ravagé.

Concernant la qualité de l’air qui préoccupait les italiens en raison des émanations toxiques dues à l’incendie, Aeroporti di Roma assure qu’il a toujours appliqué le principe de précaution afin de protéger les employés, en gardant comme référence les paramètres en vigueur en Allemagne (MAK), le seul pays de l’Union Européenne qui dispose d’une norme spécifique sur ce sujet.

Rome Fiumicino peut donc retrouver son souffle alors que débute la haute saison estivale. L’aéroport a accueilli 38,5 millions de passagers en 2014 (en hausse de +6,5% par rapport à l’année précédente), ce qui le place en Europe derrière Londres Heathrow, Paris Charles de Gaulle, Francfort, Istanbul, Amsterdam, Madrid et Munich.

Photo : Vue aérienne de l’aéroport de Rome Fiumicino – cc wikimedia

Laissez un commentaire