Air Astana prend des Airbus A321neo LR pour remplacer les Boeing 757

Airbus A321neo ALC - © Airbus

Air Astana, la compagnie nationale du Kazakhstan, prendra en location longue durée quatre A321neo LR au rayon d’action étendu, destinés à remplacer ses Boeing 757.

Les nouveaux appareils font partie d’un contrat conclu avec la société de leasing Air Lease Corporation (ALC). L’accord porte sur la fourniture de sept Airbus de la famille A320neo, soit deux A320neo et cinq A321neo, dont quatre seront de la variante LR.

Air Astana devient ainsi la première compagnie aérienne à annoncer qu’elle exploitera l’A321neo LR, présenté en janvier 2015, et dont ALC est le client de lancement (et le seul pour le moment) avec 30 exemplaires commandés. Ceux que recevra Air Astana seront prélevés sur cette commande et seront mis en service en 2019. Ils sont destinés à remplacer ses Boeing 757, a expliqué le PDG de la compagnie, Peter Foster, lors d’une conférence de presse au salon du Bourget le 16 juin.

« En termes de produits, de rayon d’action et d’efficacité des coûts d’exploitation, ces avions vont porter Air Astana à un nouveau niveau » , a déclaré le PDG. « Ces avions pourront être opérés sur la quasi-totalité de notre réseau: national, régional et aussi sur nos services long-courriers vers l’Europe et l’Asie » , a-t-il ajouté.

En Europe, Air Astana dessert notamment Londres, Francfort ainsi que Paris, inaugurée le 29 mars dernier. Elle vole vers une soixantaine de destinations dont le monde, avec une flotte de 30 appareils qui comprend, outre 5 Boeing 757-200W, 13 Airbus de la famille A320, 9 Embraer 190 et 3 Boeing 767-300ER. En outre, elle a passé commande pour 3 Boeing 787-8 livrables à partir de 2017.

L’A321neo LR est la variante à rayon d’action allongé de l’A321neo, le plus gros des monocouloirs d’Airbus de prochaine génération. Il bénéficiera d’une autonomie de 4000 miles nautiques grâce à l’ajout de réservoirs de carburant auxiliaires, lui permettant de traverser l’Atlantique avec une capacité de 206 passagers dans une configuration bi-classe.

L’appareil a été décrit par Airbus comme un remplaçant du 757-200 de Boeing dont la production a cessé en 2004.

Laissez un commentaire