Légion d’honneur au DG de Qatar Airways : les syndicats réagissent

 
Akbar Al Baker, directeur du Groupe Qatar Airways, et François Hollande, Président de la République Française

La promotion au grade d’Officier de la Légion d’honneur accordée au directeur général de Qatar Airways suscite de vives réactions de la part des syndicats : le Syndicat National des Pilotes de Ligne France Alpa (SNPL) dénonce « un mirage d’Etat à la française » , et le Syndicat National du Personnel Navigant Commercial (SNPNC/FO) proteste contre la remise de cette décoration à un homme connu pour « ses propos sulfureux » .

Dans un communiqué publié le 09 juin, le SNPL s’élève contre « la connivence du Gouvernement avec les compagnies du Golfe et l’absence totale de stratégie de l’État Français en matière de défense du pavillon du transport aérien français » .

« Dans cette manœuvre, le Président de la République ouvre un boulevard de reconnaissance à celui qui ne cache pas, à la tête de Qatar Airways, ses intentions d’accéder plus largement aux aéroports français. Évidemment, il ne peut s’agir de contreparties officielles au contrat militaire, contreparties interdites par les règles internationales… » , ajoute le SNPL.

Le syndicat s’inquiète : « Personne ne peut ignorer, et surtout pas le Président de la République, que l’objectif de ces compagnies, dopées aux aides d’État, est maintenant de déferler sur l’Europe, et tout principalement sur la France qui protège encore ses droits de trafic par des accords bilatéraux. Pour combien de temps quand le Président de la République déroule le tapis rouge à leurs dirigeants ? » .

Pour autant, le SNPL se défend de tout protectionnisme en réagissant de la sorte : « La concurrence est une excellente chose : elle dope le marché, elle baisse les prix, elle génère de la croissance et donc de l’emploi. Mais cette concurrence doit être loyale et se dérouler sur un terrain de jeu équitable. Ce n’est pas le cas dans la compétition qui s’est ouverte avec les compagnies du Golfe. Dès lors, le SNPL France ALPA s’insurge de voir le Président de la République participer au marketing des dirigeants de ces compagnies et à leur pénétration dans le ciel français et européen, au détriment de tous les autres acteurs de l’économie » , a conclu le Président du SNPL France ALPA, Eric Derivry.

La réaction est tout aussi vive du côté du SNPNC/FO : l’organisation rappelle « les propos cyniques et infamants » tenus par le directeur général de Qatar Airways, Akbar Al Baker, à l’encontre des salariés d’Air France : « ce dernier a signifié à son homologue d’Air France s’agissant des 9 jours de grève des pilotes opposés en septembre 2014 à la délocalisation d’une partie de l’activité:  » MR De Juniac, chez nous ce n’est pas possible, on les auraient tous envoyés en prison » .

Et de conclure : « Honorer l’auteur de tel propos sulfureux, de la plus haute décoration de notre pays, revient à dévaloriser celle-ci et à encourager les comportements antisociaux » .

Rappelons qu’Akbar Al Baker a été promu au grade d’Officier de la Légion d’honneur le 05 juin 2015 par le Président de la République, François Hollande. Le directeur général de la compagnie qatarie avait été décoré au grade de Chevalier en 2004, par le ministre des Transports de l’époque, Gilles de Robien.

Photo : Akbar Al Baker, directeur du Groupe Qatar Airways, et François Hollande, Président de la République Française

Laissez un commentaire