Airbus A380 : Transaero retarderait la première livraison au-delà de 2015

 
Visualisation d'un Airbus A380 de Transaero - © Airbus

Airbus a indiqué lundi que la compagnie russe Transaero retardera probablement au-delà de la fin de l’année la livraison du premier exemplaire des quatre A380 qu’elle a commandés. L’avionneur note cependant un intérêt grandissant pour l’appareil de la part de compagnies qui n’envisageaient pas de l’acquérir jusqu’à présent.

« La probabilité est élevée » que Transaero ne prenne pas livraison de son premier A380 cette année, a déclaré le 08 juin le Président d’Airbus, Fabrice Brégier, lors d’une interview. « Nous devons regarder la réalité en face; nous devons nous pencher sur ce qui peut être fait quand nous avons un client qui affronte des difficultés commerciales, que nous espérons temporaires, faisant suite à la dévaluation du rouble et au rétrécissement du marché touristique Russe » , a-t-il précisé.

Transaero est en convalescence, après avoir échappé de justesse à la faillite à la fin 2014. Elle a maintenant repris le cours normal de ses opérations, mais elle reste exposée à la chute du trafic international en Russie. Celui-ci a baissé de de 14,8% sur les quatre premiers mois de l’année, par rapport à la même période de 2014.

En outre, Transaero compte faire de ses A380 de véritables mastodontes, capables de transporter 652 passagers en un seul vol, avec une configuration tri-classe très dense adaptée à sa vocation de transporteur loisirs (soit 12 sièges en Première classe, 24 en classe Affaires et 616 en classe Economie). Précédemment, un officiel russe croyait savoir que la compagnie mettrait en service l’appareil « dès cette année » , vers New York et Vladivostok.

Transaero a commandé ses quatre A380 en octobre 2012. Le report des premières livraisons pourrait remettre en cause l’objectif de production de 30 appareils cette année. Cependant, il ne devrait pas empêcher l’avionneur d’atteindre l’équilibre financier espéré en 2015 pour ce programme, a précisé Fabrice Brégier.

Airbus accumule les difficultés avec son A380, entre l’annulation de la commande des six exemplaires de la compagnie japonaise Skymark Airlines, qui a déposé le bilan; les doutes sur les commandes d’Air Austral (deux exemplaires) et Virgin Atlantic (six exemplaires), toujours inscrites à son carnet de commandes; et la mise sur le marché de seconde main d’au moins deux appareils de Malaysia Airlines. Aucune nouvelle vente n’a été enregistrée depuis février 2014.

Pourtant, le constructeur estime que l’A380 suscite plus d’intérêt aujourd’hui qu’auparavant : « des clients qui pensaient depuis quelques années que l’A380 ne trouverait pas sa place dans leur plan de flotte l’étudient maintenant plus sérieusement » , a déclaré le président d’Airbus toujours le 08 juin, en marge de la réunion annuelle de l’Association Internationale des Transporteurs Aériens (IATA).

Il s’attend néanmoins à des commandes « d’autres gros-porteurs » lors de la prochaine édition du salon du Bourget qui ouvrira ses portes la semaine prochaine.

Photo : Visualisation d’un Airbus A380 de Transaero – © Airbus

Laissez un commentaire