Copenhague : Ryanair se renforce, SAS réplique

 
© Ryanair

Critiquée au Danemark pour sa politique sociale, Ryanair augmente néanmoins son programme de vols au départ de Copenhague cet hiver , mais la compagnie scandinave SAS ne se laisse pas faire et augmente aussi ses capacités.

Pour la saison hiver 2015-2016 qui débute le 25 octobre, Ryanair renforce ses opérations au départ de sa nouvelle base de Copenhague, ouverte seulement en mars 2015, en augmentant ses fréquences vers Londres Luton et en ouvrant trois nouvelles lignes.

La liaison entre Copenhague et Londres Luton sera assurée à raison de quatre vols par jour, au lieu de trois actuellement. La low-cost cite une « demande écrasante » pour expliquer cette augmentation des fréquences entre les deux capitales.

En outre, elle lance des services vers Alicante (4 vols par semaine), Budapest (1 vol par jour) et Malaga (3 vols par semaine), ce qui portera à douze le nombre de ses destinations depuis Copenhague, où elle vole déjà vers Londres donc, mais aussi Bruxelles, Cologne, Dublin, Madrid, Milan, Rome, Stockholm et Varsovie.

Avec ce programme d’hiver, Ryanair estime qu’elle transportera au départ ou à destination de Copenhague 2 millions de passagers en année pleine et soutiendra 2.000 emplois locaux en Scandinavie.

Cette montée en force de la low-cost menace SAS, dont Copenhague est le hub principal. La compagnie, partiellement détenue par l’Etat danois, ne se laisse pas faire. Elle utilisera des avions de plus grande capacité au départ de Copenhague vers Londres Heathrow (comme d’ailleurs au départ de Stockholm et Oslo). Au total, 50.000 sièges seront ajoutés vers Londres depuis la Scandinavie entre octobre 2015 et mars 2016.

En outre, SAS vise les nouvelles lignes ouvertes par Ryanair, en augmentant ses fréquences vers Budapest, et en prolongeant durant les fêtes de fin d’année la ligne vers Alicante qu’elle a ouverte cet été. Plusieurs destinations loisirs sont également renforcées, notamment Nice pour la France, Palma de Majorque, Las Palmas, Rome, Salzbourg, Prague et Barcelone.

Il n’y pas que SAS qui réagit à la montée en force de Ryanair au Danemark. Le maire de Copenhague a décidé de boycotter la low-cost, en interdisant à ses 45.000 employés municipaux d’utiliser la low-cost pour leurs déplacements professionnels. Ryanair est accusée de pratiquer un « dumping social » . En retour, la compagnie a introduit une plainte devant la Commission Européenne pour faire cesser la décision du maire de Copenhague.

Parallèlement, la Confédération Syndicale (LO) danoise a entamé une procédure judiciaire à l’encontre de Ryanair, pour déterminer si celle-ci devait suivre la réglementation danoise ou irlandaise en matière de conventions collectives et de pratiques salariales sur sa base de Copenhague. Cette procédure est actuellement pendante devant les tribunaux.

Un commentaire sur “Copenhague : Ryanair se renforce, SAS réplique

Laissez un commentaire