Co-entreprise transatlantique : Bruxelles accepte les concessions d’Air France-KLM, Delta et Alitalia

Boeing 777-300ER de KLM, celui de gauche aux couleurs de Skyteam - © KLM

Air France-KLM, Delta Air Lines et Alitalia ont finalement obtenu mardi au terme d’une procédure qui a duré trois ans le feu vert de la Commission Européenne pour leur co-entreprise transatlantique, après s’être engagées à faciliter l’arrivée de concurrents sur certaines routes.

Bruxelles redoutait que la coopération poussée entre les trois compagnies membres de l’alliance Skyteam, qui prévoit un partage des recettes et une gestion conjointe des horaires, des tarifs et des capacités, n’entraîne une hausse des prix sur la liaison Paris-New York (pour les passagers premium) et sur les liaisons Amsterdam-New York et Rome-New York (pour les passagers premium et tous les autres passagers).

Dans le cadre de cette enquête lancée en 2012, Air France-KLM, Delta et Alitalia ont proposé en octobre 2014 un arrangement pour permettre à leurs concurrents de commencer ou de développer l’exploitation des liaisons concernées en abaissant les barrières à l’entrée ou à l’expansion.

Bruxelles a finalement avalisé le 12 mai 2015 les propositions des trois transporteurs, qui sont désormais soumis à l’obligation de mettre à disposition des créneaux d’atterrissage et de décollage aux aéroports d’Amsterdam, de Rome et/ou de New York sur les liaisons Amsterdam-New York et Rome-New York.

Air France-KLM, Delta et Alitalia devront également conclure pour les trois liaisons des accords permettant aux concurrents de proposer des billets («accords de combinabilité tarifaire»), ou facilitant l’accès des concurrents au trafic de transit («accords spéciaux relatifs à un système de quotes-parts»).

Elles fourniront également un accès à leurs programmes de fidélisation et autoriseront les passagers des concurrents qui ne disposent pas d’un programme de fidélisation équivalent à gagner et à convertir des points sur leurs propres programmes.

Elles fourniront des informations sur leur coopération, ce qui facilitera l’évaluation de l’impact que l’alliance aura à terme sur les marchés.

« Avec la décision adoptée aujourd’hui, j’entends garantir que les passagers volant vers New York au départ de Paris, d’Amsterdam ou de Rome continueront de bénéficier de prix concurrentiels et d’un large choix. Nous avons à présent achevé notre examen des trois principales alliances de compagnies aériennes dans le monde et nous rapprochons encore de l’application de véritables conditions de concurrence équitables sur les marchés transatlantiques dans le domaine de l’aviation » , a indiqué Margrethe Vestager, commissaire pour la politique de concurrence.

La Commission Européenne avait déjà pris des décisions similaires concernant les alliances oneworld et Star Alliance en Juillet 2010 et Mai 2013. 

La co-entreprise de SkyTeam a été formée en 2009/2010. Elle a réalisé un chiffre d’affaires dépassant les 13 milliards de dollars en 2014, et une part de marché de 24% à l’été 2015, selon Air France-KLM.

> Plus d’actualités sur Skyteam

Crédit photo : Boeing 777-300ER de KLM, celui de gauche aux couleurs de Skyteam – © KLM

…….

Laissez un commentaire