Boeing 787 Dreamliner : un bug improbable peut le priver de courant en plein vol

Boeing 787-8 Dreamliner en livrée Boeing - © Boeing

Boeing a découvert qu’un bug informatique sur son 787 Dreamliner provoque l’arrêt des générateurs tous les 248 jours, y compris si l’avion est en plein vol. Par mesure de sécurité, la Federal Aviation Administration (FAA) américaine a ordonné une mesure corrective.

La FAA indique dans sa directive de navigabilité (AD) publiée le 1er mai 2015 qu’elle a été « informée par Boeing d’un problème identifié lors de tests en laboratoire » .

Le constructeur a déterminé que, si les unités de contrôle des générateurs (GCU) de l’avion restent sous tension de façon continuelle pendant 248 jours, elles passent en mode de secours, interrompant alors l’alimentation électrique. L’incident est susceptible de se produire « quelle que soit la phase de vol » et « pourrait entraîner la perte de contrôle de l’avion » , selon la FAA.

En conséquence, l’autorité a ordonné aux opérateurs des 787 une mesure corrective provisoire, toute simple : il suffit de couper périodiquement l’alimentation électrique de l’appareil, comme une opération de maintenance de routine.

Boeing de son côté travaille à une mise à jour du logiciel gérant les GCU du Dreamliner, afin de corriger le bug. « Une fois que ce logiciel sera développé, approuvé et disponible, nous envisagerons une nouvelle réglementation » , indique la FAA.

Les décisions de l’autorité américaine ne s’imposent qu’aux compagnies aériennes des Etats-Unis, dont deux exploitent le Dreamliner aujourd’hui : United Airlines (18 exemplaires en service) et American Airlines (4).

Découvert lors d’essais en laboratoire dans le cadre d’un programme visant à éprouver et améliorer la fiabilité du Dreamliner, le bug ne s’est jamais produit en conditions réelles.

Au demeurant, il y a peu de chances pour qu’un avion reste continuellement sous tension pendant 248 jours, soit 8 mois. Les compagnies japonaises All Nippon Airways (ANA) et Japan Air Lines (JAL), qui opèrent respectivement 35 et 20 exemplaires du 787, ont d’ailleurs assuré que leurs appareils sont mis hors tension la nuit ou lorsqu’ils rentrent au parking après des vols internationaux.

A ce jour, la flotte mondiale de 787 comprend 258 appareils en service (238 787-8 et 20 787-9), sur un total de 1.105 commandés.

Le bug découvert par Boeing est la dernière péripétie affectant le système électrique de son Dreamliner. En particulier, la FAA a cloué au sol pendant quatre mois en 2013 tous les 787 alors en service, après deux incidents consécutifs sur les batteries de l’appareil.

> Plus d’actualités sur le Boeing 787 Dreamliner

Crédit photo : Boeing 787-8 Dreamliner en livrée Boeing – © Boeing

…….

Un commentaire sur “Boeing 787 Dreamliner : un bug improbable peut le priver de courant en plein vol

  1. Pingback: Bug sur le Dreamliner : les compagnies Européennes aussi devront redémarrer leurs exemplaires | Air Info

Laissez un commentaire