Boeing : le Dreamliner a permis d’ouvrir 42 nouvelles routes

Boeing 787-8 Dreamliner en livrée Boeing - © Boeing

Boeing 787-8 Dreamliner en livrée Boeing – © Boeing

L’avionneur Américain Boeing estime que son 787 Dreamliner a permis de lancer des routes qui n’auraient été envisageables avant la mise en service de son bimoteur de nouvelle génération. Il dénombre ainsi 42 nouveaux marchés qui ont été ouverts depuis l’introduction de son 787 en 2011.

 

Un appareil de nouvelle génération peut-il changer la carte du transport aérien ? A cette question, le vice-président de Boeing, Randy Tinseth, répond sans ambages : « Près de 37 millions de passagers ont volé sur le 787 dans le monde entier [depuis sa première mise en service]. Beaucoup d’entre eux voyagent sur des routes non-stop qui n’auraient pas été possibles avant le Dreamliner » , écrit-il le 05 février sur son blog professionnel.

Selon ses calculs, depuis le lancement du Dreamliner en 2011, 42 nouvelles lignes directes ont été ouvertes avec ce type d’appareil, ou le seront prochainement. Le vice-président de Boeing en cite plusieurs : Los Angeles – Melbourne, opérée par United Airlines, actuellement la plus longue route du 787; Denver – Tokyo Narita, toujours par United Airlines;  Tokyo – San Jose effectuée par All Nippon Airways; Tokyo – Boston, lancée par Japan Air Lines; Toronto – Delhi, qu’ouvrira Air Canada plus tard dans l’année; ou encore Stockholm – Oakland par Norwegian Air Shuttle.

Mais il y a une liaison qui retient particulièrement l’attention du responsable de Boeing : Londres Heathrow – Austin au Texas, ouverte le 03 Mars 2014 par British Airways. Randy Tinseth avoue avoir été « surpris » par le lancement de cette route. « En toute honnêteté, je peux dire que la ligne de Londres à Austin ne nous est jamais venue à l’esprit quand nous avons étudié [chez Boeing] tous les itinéraires possibles pour le 787« , confesse-t-il, avant d’ajouter « qu’elle s’avère être un grand succès » .

Plusieurs compagnies aériennes sont allées récemment dans le sens du vice-président de Boeing. Ainsi « l’introduction du Boeing 787 Dreamliner dans la flotte d’Air Canada cette année a été un catalyseur pour nos projets d’expansion internationale » , a expliqué le PDG de la compagnie Canadienne, Calin Rovinescu, pour la prochaine ouverture de la ligne Toronto-Dubai.

« Avec l’introduction du Boeing 787 Dreamliner, de nouvelles routes et de nouvelles villes deviennent maintenant économiquement accessibles à partir de Nairobi » , a souligné Kenya Airways pour sa future ligne vers Hanoi, la première au monde entre l’Afrique et le Vietnam.

En fait, Boeing voit dans l’ouverture de ces nouvelles lignes à faible densité de trafic la consécration a posteriori de sa stratégie. « C‘est exactement ce pour quoi l’avion a été construit » , conclut le vice-président de Boeing. A ce jour, 1.071 exemplaires du Dreamliner ont été vendus et 235 sont en service. Sans doute ces succès font-ils oublier les débuts difficiles du 787, qui ont culminé avec l’immobilisation de la flotte mondiale pendant quatre mois en 2013.

L’avionneur Américain avait privilégié ce segment du marché quand son concurrent Européen Airbus développait le super Jumbo A380 destiné, à l’inverse, aux routes à forte densité de trafic.

Airbus a ensuite répliqué au 787 en lançant son A350 XWB, vendu aujourd’hui à 780 exemplaires. Le premier appareil de ce type a été mis en service par Qatar Airways le 15 Janvier 2015 sur la ligne Doha – Francfort.

> Plus d’actualités sur le Boeing 787

…….

Laissez un commentaire