Crash de Transasia : Taiwan ordonne des inspections sur tous les ATR

Crash de l'ATR de TransAsia GE235

Crash de l’ATR de TransAsia GE235

Au lendemain du deuxième crash en sept mois d’un turbopropulseur ATR72 de TransAsia Airways, l’Administration de l’Aéronautique Civile Taïwanaise (CAA) a ordonné des inspections sur tous les ATR en service dans le pays. Les appareils ne seront autorisés à reprendre les airs qu’à l’issue de ces vérifications.

 

Lors d’une conférence de presse à Taipei ce 05 février, le directeur général de la CAA, Lim Tyh-Ming, a indiqué que les inspections ordonnées par son administration sur les ATR en service à Taiwan portent sur les moteurs des appareils ainsi que sur leur système d’alimentation en carburant.

Outre TransAsia Airways qui opère une flotte de 11 ATR72-200/500/600, une deuxième compagnie aérienne est concernée par cette décision : Uni Air, filiale régionale d’Eva Air, qui exploite 12 ATR72-600.

TransAsia a indiqué dans le courant de la journée que 3 de ses appareils avaient repris les airs après avoir été vérifiés. Les vols internationaux de la compagnie, effectués en Airbus A320, opèrent normalement.

Quant à Uni Air, 10 de ses appareils ont déjà été contrôlés et sont de nouveau en service.

Les deux enregistreurs de vol de l’appareil qui s’est écrasé hier dans une rivière quelques minutes après son décollage de l’aéroport Songshan de Taipei ont été récupérés et sont en cours d’exploitation par le Conseil de la Sécurité Aérienne de Taiwan (ASC), qui mènera l’enquête. Participeront également à celle-ci le Bureau d’Enquêtes et d’Analyses (BEA), en tant qu’autorité du pays où a été fabriqué l’appareil, ainsi que le constructeur ATR.

Les causes de l’accident restent indéterminées pour l’instant. TransAsia a cependant indiqué qu’aucun élément à ce stade ne pouvait laisser penser à une ingestion aviaire. Les médias locaux rapportent que le pilote de l’ATR a lancé un mayday signalant une défaillance d’un moteur. L’ATR 72-600 est propulsé par des PW127M de Pratt & Whitney Canada.

Selon un bilan qui reste provisoire, l’accident du vol GE235 a coûté la vie à 31 personnes sur les 58 passagers et membres d’équipage, tandis que 12 sont toujours portés disparus et 15 ont survécu avec des blessures.

Il s’agit du deuxième accident d’un ATR72 de TransAsia en sept mois. Taiwan ne fait pas partie des pays jugés « à risque » en Asie, mais selon des analystes, la forte croissance du trafic aérien dans la région, la rapide expansion des flottes d’appareils et la pression qu’elles entraînent sur les systèmes de formation des pilotes, contribuent à une augmentation des risques dans le domaine de la sécurité aérienne.

> Plus d’actualités sur Transasia Airways

> Plus d’actualités sur ATR

…….

Laissez un commentaire