Air France-KLM : les Pays-Bas veulent que KLM reste financièrement indépendante

© Air France-KLM

© Air France-KLM

Alors que le groupe Air France-KLM souhaite que KLM transfère ses liquidités à l’intérieur de la holding Française, le gouvernement des Pays-Bas a fait savoir mardi qu’il estimait « important » que KLM reste financièrement indépendante.

 

Les Néerlandais et les Français sont-ils en train de s’affronter à l’intérieur du groupe Air France-KLM au sujet des liquidités dont dispose KLM, bénéficiaire depuis plusieurs années quand Air France est en perte ?

Le gouvernement Néerlandais a pris position mardi. La secrétaire d’Etat Vilma Mansfeld, en charge de l’aviation au ministère des infrastructures et de l’environnement Néerlandais, a déclaré qu’il était important que KLM reste financièrement indépendante au sein du groupe Air France-KLM, selon Dutch News. Elle répondait à une question d’un député sur la possibilité que la gestion des finances de KLM soit confiée au siège de la holding situé en France.

Le groupe Air France-KLM, qui a lancé trois avertissements sur résultats en 2014, chercherait en effet à récupérer le cash de KLM, officiellement pour être plus attractif et bénéficier d’un meilleur accès au marché des capitaux. Mais selon des sources syndicales Néerlandaises, il s’agirait de financer l’expansion de la flotte de Transavia France.

De son côté, la secrétaire d’Etat a exposé que l’autonomie financière de KLM lui permettait d’avoir plus d’influence sur le développement de son réseau depuis l’aéroport Schiphol d’Amsterdam, vital à la mobilité internationale, à l’emploi et à l’économie des Pays-Bas. Ces garanties avaient été données au moment de la fusion entre Air France et KLM en 2004, a-t-elle rappelé.

Pourtant, reconnaît-elle, il est peu probable que le gouvernement Néerlandais puisse peser sur la décision finale du groupe, avec 5,9% des droits de vote de KLM.

Ces développements interviennent alors qu’Air France-KLM chercherait à réaliser 2 milliards d’euros d’économies dans les prochaines années, dont 700 millions chez KLM et 1,3 milliard chez Air France.

Certains chez KLM estiment que l’effort demandé à la compagnie Néerlandaise excède celui d’Air France, qu’ils accusent d’être trop dépensière, surtout après la grève d’une majorité de pilotes pendant quinze jours au mois de Septembre 2014.

Cependant, le groupe vise à améliorer sa compétitivité face à une concurrence de plus en plus vive sur tous les créneaux, tandis que la recette unitaire est en baisse ces derniers mois, aussi bien chez Air France que KLM.

Les premières mesures du plan d’économie doivent être présentées le mois prochain.

> Plus d’actualités sur le groupe Air France-KLM

…….

Laissez un commentaire