SATA International devient Azores Airlines et ajuste sa flotte

1200px-CS-TKJ_SATA_International_Airbus_A320-212_-_cn_795_taxiing_22July2013_pic-002

La compagnie portugaise SATA International, basée aux Açores, s’apprête à changer de nom et à réduire sa flotte dans le cadre d’un plan stratégique qui vise à l’adapter à un environnement économique en évolution.

 

Lancée en 1941 sous le nom ‘Sociedade Açoreana de Transportes Aéreos’ (SATA), puis devenue SATA Air Azores en 1980 à la faveur d’une nationalisation, et finalement rebaptisée SATA International en 1998, la compagnie aérienne des Açores, détenue par le gouvernement régional de l’archipel portugais, a annoncé qu’elle deviendrait Azores Airlines en 2015.

La nouvelle identité où figure plus distinctement le nom des Açores vise à promouvoir la destination, alors que les autorités locales cherchent à développer le tourisme. A bord des avions, l’accent sera également mis sur les produits locaux.

Le changement de nom accompagne en fait un plan de restructuration qui couvrira la période 2015-2020. Soumis dans les semaines qui viennent au Parlement régional, il prévoit notamment une réduction de la flotte et une suspension des accords d’entreprise, pour tenir compte des difficultés de la compagnie qui a terminé l’année 2014 avec une dette de 179 millions d’euros dont 129 millions de prêts bancaires.

Le parc aérien passera de 14 avions actuellement à 10 dans le courant de l’année. Les quatre Airbus A310-300 de 222 sièges seront retournés au bailleur, le premier (CS-TKM) dès ce mois-ci, un second (CS-TKN) dans le courant du premier trimestre, les deux derniers (CS-TGU et CS-TGV) au troisième trimestre. Ils seront remplacés par deux Airbus A330-200 de 270 sièges qui intègreront la flotte aux deuxième et troisième trimestres 2015. Un des quatre Airbus A320-200 (CS-TKO) arrivé neuf de l’usine en 2009 sera également retourné à la société de location à l’expiration du contrat de leasing. Enfin, un des quatre turbopropulseurs Bombardier Q400 sera loué provisoirement en « dry lease » (sans équipage) à une autre compagnie avant d’être éventuellement vendu.

Cette réduction de la flotte aboutira à un sureffectif d’environ 20 PNT (pilotes) et 30 PNC (hôtesses et stewards) selon les médias locaux. Leur sort n’est pas encore décidé, la direction devant rencontrer cette semaine les organisations représentatives des 1.300 salariés.

Le réseau sera restructuré, avec le projet d’abandonner certaines routes vers l’Europe. Enfin, la filiale inter-îles sera réintégrée afin de réaliser des frais de structure.

Ces mesures interviennent alors que les autorités portugaises ont pris la décision à l’été 2014 de libéraliser l’accès aux Açores en autorisant les compagnies low-cost à desservir l’archipel. Les nouveaux services de Ryanair et easyJet concurrenceront directement ceux de SATA vers Lisbonne, Porto et Londres.

Ainsi, dès Avril 2015, Ryanair basera un Boeing 737-800 NG à Ponta Delgada, d’où elle desservira Lisbonne et Porto au rythme de deux vols par jour pour la première et d’un vol par jour pour la seconde, ainsi que Londres Stansted avec un vol par semaine. Easyjet de son côté exploitera dès le 29 Mars 2015 une ligne Lisbonne-Ponta Delgada à raison de trois fréquences hebdomadaires, puis quatre à partir de Juin.

SATA dessert actuellement une trentaine de destinations, y compris celles assurées en saison seulement, dont 4 en Amérique du Nord (Boston, Montréal, Oakland, Toronto).

Réseau de SATA - Source : SATA

Réseau de SATA – Source : SATA

……..

Laissez un commentaire