Le MD-11 accomplit son dernier vol commercial avec KLM

McDonnell Douglas MD-11 de KLM - © KLM

McDonnell Douglas MD-11 de KLM – © KLM

Le tri-réacteur McDonnell Douglas MD-11 tire sa révérence dans sa version passagers : dernière compagnie aérienne à l’utiliser sur ses lignes régulières, KLM effectue ce week-end les deux derniers vols commerciaux avec l’appareil.

 

L’arrivée prévue demain dimanche 26 Octobre à Amsterdam à 06h35 du vol KL671 en provenance de Montréal marquera la fin du service commercial du McDonnel Douglas MD-11. Cet honneur reviendra à l’un des trois appareils de ce type encore présent dans la flotte de KLM, immatriculé PH-KCE (cn48559) et baptisé Audrey Hepburn.

Il aura été précédé de quelques minutes par le vol KL691, assuré par le PH-KCB (cn48556) Maria Montessori, prévu à l’atterrissage à Amsterdam ce dimanche à 05h45 en provenance de Toronto.

Appareil long-courrier, le MD-11 de KLM est aménagé pour recevoir 282 passagers en deux classes de voyage, soit 31 en Affaires et 251 en Economie (en rangées de 3-3-3).

Anticipant l’émotion que pourrait susciter chez nombre de passionnés le retrait du MD-11, l’un des rares tri-réacteurs encore en service, KLM a prévu le 11 Novembre prochain trois « vols d’adieux » Amsterdam-Amsterdam d’une durée d’une heure environ. Toutes les places disponibles ont été vendues en l’espace de quelques minutes, mais la compagnie a réservé deux sièges aux heureux gagnants d’un concours qu’elle organise, à grand renfort de communication sur les réseaux sociaux (#ByeByeMD11).

Au total, McDonnell Douglas (qui a fusionné avec Boeing en 1996/1997), a produit 200 MD-11 entre 1990 et 2001. La première compagnie à le mettre en service fut la Finlandaise Finnair le 7 Décembre 1990. La défunte compagnie Belge Sabena fut la dernière à le recevoir en version passagers en 1998, et Lufthansa prit livraison du tout dernier appareil en en version Cargo en 2001.

A ses début, le MD-11 se révéla moins performant que prévu, à tel point que Singapore Airlines s’est dite incapable de l’utiliser sur ses lignes longs-courriers et annula une commande pour 20 exemplaires. McDonnell Douglas mit au point un programme d’amélioration, en collaboration avec le motoriste Pratt & Whitney, qui s’est révélé fructueux à partir de 1995. Mais il était déjà trop tard : l’appareil a souffert de sa mauvaise réputation initiale et surtout de l’entrée en service d’appareils bi-moteurs plus économes en carburant.

C’est d’ailleurs avec ceux-ci (Airbus A330 et Boeing 777-200ER) que KLM a remplacé progressivement ses MD-11.

Le tri-réacteur aura néanmoins connu plus de 23 ans de service commercial en version passagers. Il continue sa carrière en version cargo, principalement dans les flottes de Federal Express et UPS.

L’appareil dont il dérivait, le McDonnell Douglas DC10-30, a quant à lui été retiré du service en Février 2014.

McDonnell Douglas MD-11 de KLM - © KLM

McDonnell Douglas MD-11 de KLM – © KLM

…….

> Plus d’actualités sur KLM

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire