Air France : les syndicats des hôtesses et stewards exigent la fermeture de la ligne vers Conakry

Hôtesses et stewards d'Air France - © Air France

Hôtesses et stewards d’Air France – © Air France

Dans une lettre ouverte destinée au secrétaire d’Etat aux Transports, Alain Vidalies, l’intersyndicale SNPNC-FO et UNSA PNC représentatifs des hôtesses et stewards d’Air France, ont exigé hier vendredi la suspension de la desserte de Conakry en Guinée, l’un des trois pays les plus touchés par l’épidémie d’ebola.

 

Les deux syndicats des personnels navigants de cabine (PNC) ont demandé ce 17 Octobre au Ministère de Tutelle d’Air France « d’ordonner la fermeture de la desserte de Conakry jusqu’à maitrise complète de l’épidémie » .

Ils se disent inquiets des « informations alarmantes » en provenance de l’OMS, qui craint une propagation de l’épidémie, tandis qu’ « Air France décide de maintenir la desserte de Conakry« , avec comme conséquence pour les équipages l’obligation de rester en escale « 28 à 56 heures » .

A bord des avions, dans l’éventualité où un passager se révèlerait malade, « les «précautions» prises par Air France n’offrent aucune garantie et font peser un risque fort de contamination, non seulement pour ses personnels, mais également pour les autres passagers » , affirment-ils, souligant que le « kit ebola » composé d’une paire de gants et d’un gel désinfectant est « totalement inapproprié » . Le Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) des PNC d’Air France « demande depuis plusieurs mois des moyens plus adaptés. Ces demandes sont restées vaines » , disent-ils.

Les deux syndicats rappellent aussi que d’autres Majors comme British Airways et Emirates ont cessé de voler vers les pays touchés par l’épidémie d’ebola, Guinée, Libéria et Sierra Leone il y a plusieurs semaines.

Le 27 Août dernier, après une « recommandation » du gouvernement Français et de nombreuses pressions de la part de ses syndicats, Air France avait dû interrompre la desserte de Freetown en Sierra Leone.

Aujourd’hui samedi 18 octobre débutent à l’aéroport de Paris Charles de Gaulle les contrôles sanitaires renforcés à l’arrivée du vol quotidien d’Air France en provenance de Conakry. A la descente d’avion et avant de pénétrer à l’intérieur du terminal, les passagers doivent se soumettre à une prise de leur température corporelle et remplir un questionnaire.

Selon le dernier bilan publié vendredi par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’épidémie d’ebola a fait 4.555 morts sur 9.216 cas enregistrés dans 7 pays (Liberia, Sierra Leone, Guinée, Nigeria, Sénégal, Espagne et Etats-Unis).

…….

> Plus d’informations sur les conséquences d’ebola sur le transport aérien

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire