Corsair, XL Airways, Air Caraïbes,… appellent les pilotes d’Air France à changer d’attitude

Cockpit d'un Boeing 777-300ER d'Air France. - © Air France

Cockpit d’un Boeing 777-300ER d’Air France. – © Air France

Alors que le conflit entre la direction d’Air France et ses pilotes entre dans sa deuxième semaine, les autres compagnies aériennes Françaises écrivent aux grévistes pour qu’ils reconsidèrent leur attitude.

 

Inhabituelle prise de parole des consoeurs d’Air France qui s’adressent aux pilotes grévistes : face à « l’urgence de la situation, » les Présidents de Corsair International, XL Airways, Aigle Azur, Air Caraïbes et Chalair aviation, réunies au sein de la Fédération Nationale de l’Aviation Marchande (FNAM), publient aujourd’hui dans Le Monde une lettre ouverte adressée au Président du SNPL ainsi qu’aux pilotes pour demander d’accepter « la nécessaire adaptation (…) devenue vitale.« 

« Le pavillon français vit depuis douze années consécutives une réduction de ses parts de marché sous l’effet d’une concurrence intra et extra communautaire à laquelle nos entreprises résistent avec courage dans un environnement réglementaire, fiscal, social et administratif défavorable et de plus en plus complexe, » disent-ils, avant d’ajouter : « Les années récentes avec la disparition de près de 60 opérateurs aériens, la quasi-disparition de l’aviation d’affaires française, laissent peu de place à un avenir radieux, si collectivement nos entreprises ne réussissent pas à s’adapter pour être compétitives face à des compagnies européennes qui ont déjà achevé leur transformation. » 

« Refuser par peur, conservatisme ou dogmatisme tout nouveau projet affaiblit le pavillon français et constitue un renoncement à notre avenir, » préviennent-ils, en concluant que « Le jusqu’au-boutisme apporte un discrédit profond et ravageur à la profession de pilote et plus largement à nos métiers et nos entreprises, mais aussi à notre capacité collective à créer de nouveaux emplois. »  

L’intégralité de la lettre ouverte peut être lue ici.

Samedi dernier, le SNPL, majoritaire chez Air France, a prolongé son préavis de grève jusqu’au 26 Septembre 2014 lors d’un vote favorable à plus de 80% des participants.

La grève a été particulièrement suivie hier dimanche, avec seulement 38% des vols assurés contre 45% la veille. Ce lundi, la compagnie s’est vue contrainte d’annuler encore 59% de ses opérations moyens et long-courriers.

Le secrétaire d’Etat aux Transports, Alain Vidalies, a appelé les pilotes grévistes à s’entendre rapidement avec la direction. « Le low cost n’est pas un choix, c’est un passage obligé, c’est ça la réalité« , a-t-il indiqué, rappelant aussi qu’Air France est « financièrement fragile. »  

Selon certaines estimations, le conflit aurait déjà coûté plus de 100 millions d’euros à la compagnie.

…….

> Plus sur la grève des pilotes d’Air France

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire