Maldives : l’aéroport international sera agrandi par la Chine

L'aéroport international des Maldives, sur l'île d'Hulule, avec au fond la capitale, Male - Source : the Indian Papers.

L’aéroport international des Maldives, sur l’île d’Hulule, avec au fond la capitale, Male – Source : the Indian Papers.

Le projet d’extension de l’aéroport international des Maldives sera mené à bien par des entreprises Chinoises, a finalement décidé le gouvernement Maldivien.

 

La Chine a remporté un contrat pour l’extension de l’aéroport Ibrahim Nasir International des Maldives situé sur l’île d’Hululé à proximité de la capitale, Male, a annoncé le media d’Etat China Daily, alors que le président Chinois Xi se rendait en visite officielle aux Maldives.

Maldives Airports Company Ltd. (MACL), l’actuel opérateur de la plateforme, détenu par le gouvernement Maldivien, continuera cependant d’assurer la gestion de l’aéroport.

Le montant du projet n’a pas été communiqué mais devrait atteindre plusieurs centaines de millions de dollars.

Précédemment, l’extension de l’aéroport international des Maldives et sa gestion pour 25 ans avaient été confiées au consortium Indien GMR mais les Maldives ont unilatéralement mis fin au contrat en 2012 à la suite d’un changement de régime.

Concept architectural pour l'extension de l'aéroport des Maldives, réalisé par ADP - © ADPI

Concept architectural pour l’extension de l’aéroport des Maldives, réalisé par ADP – © ADPI

D’une valeur de 511 millions de dollars à l’époque, le projet prévoyait de moderniser et d’agrandir l’aéroport en gagnant davantage de terre sur la mer pour construire un nouveau terminal passager et éventuellement un autre pour l’activité cargo. Les travaux devaient débuter en 2011 pour se terminer en 2014. Ils visaient à porter les capacités de l’aéroport à 3 millions de passagers annuels dans un premier temps, puis à 5 millions ultérieurement, contre 2,5 millions actuellement. Aéroports de Paris (ADP) et Flughafen Zürich AG avaient également concouru à ce programme.

Par ailleurs, la Chine pourrait également construire un pont pour relier l’aéroport à la capitale, Male, éloignée de 2,5 kilomètres.

Ces projets d’infrastructure ainsi que d’autres, finalement financés par la Chine, s’inscrivent dans le cadre d’un plan de développement économique qui vise à inscrire les Maldives sur une « nouvelle route maritime de la soie pour le 21ème siècle,  » comme est baptisé le programme.

« À un moment aussi crucial de notre développement, c’est une source importante d’encouragement et d’inspiration que l’un de nos partenaires économiques les plus constructifs soit prêt à soutenir notre effort national visant à transformer notre économie, pour apporter des capitaux, et promouvoir le commerce et le développement, » a déclaré le Président des Maldives, Mohamed Waheed.

…….

> Plus de projets aéroportuaires

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire