Aeroflot ne renonce pas au low-cost et créera une nouvelle filiale

Le nouveau Sukhoi super Jet 100 d'Aeroflot  © Aeroflot

Le type d’appareil qu’opèrera la nouvelle low-cost d’Aeroflot n’a pas encore été révélé. Ici, un Sukhoi super Jet 100 de fabrication Russe aux couleurs d’Aeroflot © Aeroflot

Aeroflot, la compagnie nationale Russe, créera avant la fin de cette année une nouvelle filiale low-cost pour remplacer Dobrolet dont la flotte est clouée au sol.

 

Les plans d’Aeroflot sur le marché du low-cost ont été contrariés par les sanctions de l’Union Européenne contre la Russie au sujet de la crise Ukrainienne, qui ont résulté dans l’immobilisation de la totalité de la flotte sa filiale Dobrolet qui ne peut plus opérer depuis le 4 Août 2014.

Mais la compagnie Russe ne renonce pas : elle créera une nouvelle entité low-cost d’ici à la fin de l’année.

« Après tout, nous allons enregistrer une nouvelle compagnie aérienne, » a déclaré le directeur exécutif d’Aeroflot, Vitaly Savelyev à une agence de presse Russe ce week-end.

Dobrolet, qui a été lancée au mois de Juin 2014, a bien fonctionné pendant ses six semaines d’opération, a précisé le responsable d’Aeroflot. La low-cost volait notamment vers la Crimée, territoire Ukrainien annexée par la Russie en Mars dernier et objet de l’ire Européenne.

La filiale low-cost opèrait deux Boeing 737-800 NG qui étaient loués auprès de sociétés occidentales qui n’ont désormais plus le droit de poursuivre leurs contrats avec Dobrolet.

Sans révéler le nom de ses interlocuteurs, Vitaly Savelyev a indiqué qu’Aeroflot était en négociation avec des sociétés de leasing pour la création de la nouvelle entité. « Nous menons des discussions avec des sociétés de leasing et les premières démarches montrent qu’elles veulent travailler avec nous, » a-t-il déclaré.

La nouvelle low-cost pourrait prendre son envol dès la fin du mois d’Octobre 2014, au début des horaires d’hiver.

Ses routes sont à l’étude tandis que la desserte de la Crimée dépendra de la demande, a précisé Vitaly Savelyev.

Les services aériens vers ces destinations au bord de la mer Noire sont généralement réduits pendant la saison d’hiver.

Dobrolet faisait partie des 23 sociétés et 95 individus visés par les dernières sanctions de l’Union Européennes décidées le 30 Juillet 2014. Elle volait notamment à raison de 4 vols par jour entre Moscou et Simferopol en Crimée, un service considéré par l’Union Européenne comme « facilitant l’intégration de la République Autonome de Crimée annexée illégalement dans le territoire de la Fédération de Russie, et sapant la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine » .

Dobrolet avait prévu d’ouvrir ce mois-ci des lignes vers Saint Petersbourg et d’étendre ses opérations vers l’Europe dès 2016, dans le cadre d’un ambitieux plan d’expansion de 100 millions de dollars US pour atteindre 10 millions de passagers en 2018 avec une flotte de 40 appareils desservant 45 routes.

Les sanctions Européennes ont été prises pour une durée indéfinie.

…….

> Plus sur Aeroflot

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Un commentaire sur “Aeroflot ne renonce pas au low-cost et créera une nouvelle filiale

Laissez un commentaire