Une compagnie aérienne Thaïlandaise clouée au sol pour raisons de sécurité

Boeing 737-400 de City Airways - © Ryser Urs / planespotters

Boeing 737-400 de City Airways – © Ryser Urs / planespotters

Une compagnie aérienne Thaïlandaise est clouée au sol depuis la semaine dernière pour des manquements concernant la maintenance de ses appareils.

 

Les autorités Thaïlandaises de l’aviation civile (DCA) ont révoqué la semaine dernière la licence d’exploitation de City Airways après avoir constaté que cette compagnie ne suivait pas les procédures pour l’entretien de ses aéronefs.

« Nous étions préoccupés par la sécurité des passagers à la suite d’un rapport qui a révélé que City Airways ne suivait pas les procédures appropriées lors de l’entretien de ses avions, » a expliqué Santi Pawai, directeur au ministère du Tourisme et des Sports de Thaïlande dans des propos rapportés par la Phuket Gazette.

La décision de la DCA a laissé sur le carreau en Thaïlande 300 touristes Chinois qui ont dus être rapatriés mercredi dernier vers leur destination d’origine par des vols spécialement affrétés par les autorités.

La direction de City Airways s’est défendue en affirmant que ses avions étaient sûrs et qu’elle n’avait pas été en mesure de fournir une partie de la documentation demandée par les autorités en raison du départ en vacances d’un de ses directeurs.

« Pour cette raison, nous avons été en mesure de présenter une partie seulement – et non pas la totalité – de la documentation demandée par le Département de l’aviation civile de la Thaïlande, » a indiqué au South China Morning Post Terence Mak Hung, directeur de City Airways. « Nous avons présenté aujourd’hui [le 14 Août] une documentation complète à ces autorités et nous espérons voler de nouveau la semaine prochaine. Nous attendons leur réponse, » a-t-il précisé.

Lancée en Septembre 2012, City Airways opérait 2 Boeing 737-400 depuis Bangkok Don Mueang et Phuket vers Hong Kong, ansi que vers deux aéroports en Chine continentale, Nanchang et Nanjing.

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire