Etihad et Alitalia scellent une alliance stratégique

Etihad et Alitalia

Etihad et Alitalia

Etihad et Alitalia ont finalement conclu ce 8 Août un rapprochement stratégique selon lequel le transporteur d’Abu Dhabi prend une participation de 49% dans la compagnie Italienne au terme d’un premier investissement de 387,5 millions d’euros.

 

A cela s’ajoutent 112,5 millions d’euros pour l’acquisition par Etihad de 75% du programme de fidélité d’Alitalia (MileMiglia), ainsi que 5 paires de slots (créneaux de décollage et d’atterrissage) à Londres Heathrow, valorisés pour 60 millions d’euros, qui seront ensuite reloués à Alitalia, dans une transaction qui doit être conclue au 31 décembre 2014.

Ainsi, entre les investissements directs et l’acquisition des différents actifs d’Alitalia, Etihad investira 560 millions d’euros dans la compagnie Italienne.

Mais l’accord comprend également d’autres mesures financières, qui représentent au total 1,76 milliards d’euros.

Une partie des actionnaires actuels d’Alitalia injecteront 300 millions d’euros supplémentaires, conformément à l’augmentation de capital votée la semaine dernière, répartie entre Intesa San Paolo (88 millions d’euros), Poste Italiane (75 millions d’euros), UniCredit (63,5 millions d’euros), Atlantia, la holding de la famille Benetton (51 millions d’euros), IMMSI (10 millions d’euros), Pirelli (10 millions d’euros) et Gavio (2,5 millions d’euros). Air France-KLM, qui possède encore environ 7% d’Alitalia, ne prendra pas part à cette augmentation de capital et verra donc sa participation de nouveau réduite.

En outre, les créanciers d’Alitalia participeront à hauteur de 598 millions d’euros dans la restructuration financière de la dette à court et moyen terme, et délivreront à la compagnie Italienne 300 millions d’euros de nouvelles facilités de crédit.

Etihad a également indiqué avoir finalisé les documents nécessaires à l’approbation par la Commission Européenne de son investissement minoritaire dans Alitalia.

Un réseau restructuré

Les modifications apportées au réseau d’Alitalia comprennent de nouvelles routes longs-courriers au départ de Rome Fiumicino et de Milan Malpensa, afin de trouver « une croissance rentable, » tandis que les routes moyens-courriers « pertinentes » seront maintenues.

Dès l’hiver 2014, Alitalia augmentera ses fréquences entre Rome et Abu Dhabi pour les rendre quotidiennes (contre 5 actuellement), et ouvrira la route Milan Malpensa-Abu Dhabi selon une fréquence également quotidienne.

A partir de l’été 2015, Alitalia commencera à relier d’autres villes Italiennes à Abu Dhabi par des vols directs, notamment au départ de Venise, Catane et Bologne.

Etihad entend également renforcer Rome Fiumicino, où jusqu’à cinq nouvelles routes intercontinentales seront ouvertes dans les 4 ans, tandis que Milan Malpensa verra ses opérations longs-courriers doubler à 25 vols par semaine d’ici à 2018.

Pour soutenir cette expansion, la flotte long-courrier d’Alitalia croîtra d’un tiers, tandis sa flotte moyen-courrier « sera ajustée en fonction des exigences du nouveau plan ».

L’activité cargo d’Alitalia sera relancée et élargie : un centre d’excellence sera mis en place dans le Nord de l’Italie, des investissements dans les capacités de manutention dans les aéroports italiens seront réalisé tandis que le réseau de fret sera optimisé et intégré à celui de l’alliance d’Etihad.

Une nouvelle image

Etihad veut faire d’Alitalia « la compagnie la plus sexy d’Europe, » a commenté James Hogan, le PDG du transporteur d’Abu Dhabi, avec en toile de fond derrière lui à ce moment-là des images représentant les icônes de la culture Italienne : une Ferrari, un mannequin haute-couture, un verre de vin pétillant, et une pizza.

« Nous croyons dans Alitalia. c’est une grande marque avec un énorme potentiel. Avec un bon niveau de capitalisation et un plan de développement solide et stratégique, nous sommes confiants que la compagnie aérienne peut retrouver l’équilibre et se repositionner à nouveau en tant que compagnie mondiale de premier plan, » a indiqué James Hogan, qui veut s’appuyer sur ce pour quoi l’Italie est reconnue, l’histoire, la culture, la nourriture et la mode, pour faire d’Alitalia « une compagnie aérienne dont les Italiens pourront être fiers. »

Ainsi, un programme de rebranding sera lancé au premier trimestre 2015.

Equilibre en 2017

Au final, la perspective est de rendre Alitalia bénéficiaire en 3 ans, dès 2017.

La croissance du chiffre d’affaires sera assuré par la restructuration du réseau, mais Etihad voit également « des synergies de coût importantes, » dans la rationalisation des activités de hub, les achats regroupés avec les autres partenaires de l’alliance financière d’Etihad pour les avions et les moteurs, la formation, la restauration, l’assistance en escale et le carburant.

L’intégration d’Alitalia dans l’alliance Etihad se soldera pour les clients de la compagnie Italienne par une coordination du programme de fidélité MileMiglia avec celui d’Etihad et de ses partenaires actuels.

Lors de sa présentation, James Hogan a également souligné l’importance de SkyTeam, « pilier de la stratégie d’Alitalia.« 

« Les possibilités offertes par la combinaison de notre réseau avec celui de nos partenaires de notre alliance financière, Air Berlin, Air Serbia, Etihad Regional, Jet Airways, Virgin Australia, Air Seychelles et Aer Lingus, ainsi bien sûr que celui de notre partenaire stratégique Air France-KLM , fournissent aux clients l’offre la plus convaincante, » a conclu le PDG d’Etihad.

…….

> Plus sur le rapprochement entre Etihad et Alitalia

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire