L’Airbus A350 XWB rend visite à Sydney. La certification ETOPS en ligne de mire

L'Airbus A350-900 XWB à Sydney en Australie - © Airbus

L’Airbus A350-900 XWB à Sydney en Australie – © Airbus

Sur sa route autour du monde, l’Airbus A350-900 XWB a atterri pour la première fois à Sydney hier 5 Août. Une escale qui permet d’éprouver l’appareil sur des parcours soumis à la réglementation ETOPS.

 

Celles-ci déterminent le temps de vol maximal (exprimé en minutes), dont un appareil bimoteur peut s’éloigner d’un aéroport de déroutement, notamment en cas d’avarie d’un de ces deux moteurs.

MSN005, le 5ème appareil de la flotte d’essai, arrivait de Johannesburg, sur une ligne justement que n’opère à ce jour aucun bimoteur.

S’agissant d’un vol d’essai sans passagers, ce vol de l’A350-900 XWB n’était pas soumis aux contraintes opérationnelles ETOPS. Mais selon le pilote d’essai Jean-Michel Roy, le vol a néanmoins été effectué en suivant les exigences ETOPS 240 minutes, lui permettant ainsi de réaliser le parcours en un peu moins de 13 heures.

Le vol d’aujourd’hui, entre Auckland et Santiago du Chili, lui permettra de poursuivre l’expérience avec des règles ETOPS 300 minutes, indiquant où se situent les ambitions d’Airbus pour son nouveau modèle.

A son entrée en service prévue en Septembre prochain, l’A350-900 XWB devrait en principe bénéficier d’une certification ETOPS 180 délivrée par l’Agence Européenne pour la Sécurité Aérienne (AESA).

Ce n’est qu’après plusieurs mois d’opérations concluantes que le nouvel appareil peut espérer recevoir une certification ETOPS 240, voire ETOPS 330, à l’instar du Boeing 787-8.

Mais les ambitions du constructeur ne s’arrêteraient pas là. Airbus viserait une certification ETOPS 420 minutes, selon une rumeur qui a pris un peu plus de substance hier après les déclarations de Frank Chapman, un autre pilote d’essai du programme A350, rapportées par le site Australien Carry-on.

Une telle certification viendrait consacrer l’essor des appareils bimoteurs qui ne subiraient alors presque aucune restriction dans leur plan de vol, à l’exception peut-être d’un survol du pôle Sud.

En attendant, la visite de l’A350-900 XWB à Sydney a également permis à l’appareil de mener à bien des opérations d’arrivée et de départ, ainsi que de manutention dans un aéroport en situation réelle.

« L’aéroport de Sydney a accueilli le premier vol commercial de l’A380 en 2007. Depuis, nous avons continué à recevoir beaucoup d’avions de nouvelle génération, dont l’A350 aujourd’hui, » a déclaré Kerrie Mather, Directrice Générale de l’autorité aéroportuaire.

Aucune compagnie Australienne n’a commandé l’Airbus A350 XWB à ce jour.

Les représentants de Qantas et Virgin Australia ont toutefois été conviés à visiter l’appareil durant son escale à Sydney.

MSN005 s’est ensuite envolé pour Auckland en Nouvelle Zélande, d’où il rejoindra Santiago du Chili.

Débutée le 24 juillet, son tour du monde prendra fin le 13 Août prochain.

…….

> Plus sur l’Airbus A350 XWB

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire