Crash de l’ATR de Transasia à Taiwan : l’appareil a dévié de sa route, la compagnie change ses procédures

Débris de l'ATR72-500, vol G222, de Transasia Airways - © AP

Débris de l’ATR72-500, vol G222, de Transasia Airways – © AP

L’ATR72-500 de Transasia Airways, qui effectuait le 23 Juillet 2014 la liaison entre Kaohsiung et Magong sous le numéro de vol GE222, a dévié de son plan de descente avant de percuter vraisemblablement des arbres, indique l’enquête préliminaire menée par le conseil de la sécurité aérienne Taiwanaise, après examen des enregistreurs de vol. Consécutivement à l’accident, la compagnie a indiqué qu’elle allait modifier ses procédures de décollage et d’atterrissage.

 

Le jour du crash sur l’île de Penghu, les conditions météorologiques étaient mauvaises, avec une visibilité réduite à 800 mètres. La zone était battue par des vents violents et de fortes pluies.

La piste 02 vers laquelle l’appareil devait effectuer une approche ILS était soumise à des vents arrières de 11 kts. L’équipage a opté et a été autorisé à 19h04 pour une approche VOR dans le sens opposé (piste 20), avec des vents à 250° de 19 kts.

Deux minutes après, les pilotes ont désengagé le pilotage automatique et quatorze secondes ensuite, l’appareil a dévié vers la gauche et a commencé à perdre de l’altitude.

L’équipage a demandé à recommencer la procédure d’approche (go-around) mais trois secondes après, l’enregistreur de vol (CVR) révèle deux « sons inconnus » espacés de cinq secondes, probablement ceux de l’ATR heurtant des arbres puis s’écrasant, a indiqué Thomas Wang, le porte-parole de l’autorité Taiwanaise.

« A partir des enregistrements des boîtes noires, nous avons reconstitué la trajectoire du vol montrant que l’avion avait quitté son plan de descente puis percuté des arbres et des habitations mais l’enquête sur les causes de l’accident est toujours en cours » , a-t-il précisé.

La raison pour laquelle l’appareil a dévié de sa route reste donc inconnue à ce stade de l’enquête. Un rapport intermédiaire doit être livré dans un an et un rapport final dans dix-huit mois.

L’accident a couté la vie à 48 personnes dont 2 jeunes Françaises. Il n’y a que 10 survivants, dont plusieurs grièvement blessés.

Un débat médiatique s’est installé à Taiwan sur la pertinence à autoriser un vol dans les conditions météorologiques de type cyclonique qui prévalaient ce jour-là, mais les autorités ont indiqué que celles-ci restaient dans les limites autorisées par la réglementation et qu’elles étaient « satisfaisantes ».

 

Procédures modifiées

Transasia Airways a cependant indiqué qu’elle allait modifier ses procédures d’atterrissage et de décollage.

Les exigences en matière de visibilité minimale pour effectuer les opérations seront augmentées de 50% par rapport à celles en vigueur dans les aéroports du pays.

Une nouvelle règle imposera aux pilotes de retourner à l’aéroport de départ ou de se dérouter vers un aéroport de secours si les conditions météorologiques devaient changer soudainement pendant le vol.

Enfin, le temps pendant lequel un appareil peut effectuer des tours d’attente en vol par météo défavorable sera réduit à 30 minutes, a précisé Transasia.

Ces différentes mesures doivent remporter l’agrément des autorités Taiwanaises et ne concernent que les opérations sur les lignes intérieures, effectuées en turbopropulseurs ATR72.

…….

> Plus sur Transasia Airways

> Plus sur ATR

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire