Crash d’Air Algérie : la France tire un premier bilan

Zone du crash selon un document du Ministère Français des Affaires Etrangères présenté lors de la conférence de presse du 28 juillet 2014

Zone du crash selon un document du Ministère Français des Affaires Etrangères présenté lors de la conférence de presse du 28 juillet 2014

Une semaine après le crash au Mali du McDonnell Douglas MD83 opéré par Swiftair pour le compte d’Air Algérie, le gouvernement Français a tiré un premier bilan des mesures prises en accord avec les pays concernés par la catastrophe qui a coûté la vie à 118 personnes dont 54 Français.

 

C’est d’abord aux familles des victimes de l’accident du vol AH5017 qu’ont été destinées ces premières mesures, avec la mise en place dès le lundi 28 juillet 2014 d’une mission de coordination et d’assistance, chargée de contacter les familles des victimes ainsi que les différentes autorités et services de l’État, les associations spécialisées (FENVAC, INAVEM), ainsi que le transporteur aérien, Air Algérie. « À ce jour, plusieurs dizaines de messages ont été traitées au centre de crise du Ministère des affaires étrangères (familles.cdc@diplomatie.gouv.fr), où la mission de coordination a établi son PC » , indique un communiqué conjoint du ministère des Affaires Etrangères et du secrétariat d’état aux transports.

Les familles Françaises recevront dans le courant de la semaine prochaine les actes de décès de leurs proches.

Hier vendredi 1er Août sont arrivés à Paris « les premiers éléments organiques et biologiques recueillis sur le site de la catastrophe par les spécialistes de la Gendarmerie nationale et de la Police scientifique, aux fins d’identification » , expliquent les autorités Françaises qui avaient demandé que les corps des victimes, ou plus exactement ce qu’il en reste, soient tous convoyés jusqu’en France. « C’est la première étape de la procédure nécessaire à l’identification des restes mortels des victimes françaises et étrangères, conformément à l’accord intervenu entre les autorités maliennes, algériennes et françaises et avec l’assentiment des autres pays concernés » , poursuit le communiqué.

Les services Français et leurs homologues étrangers vont maintenant essayer de recouper les données ante mortem (comportant des traces d’ADN des victimes) avec les restes mortels, une « opération longue et délicate » , qui demande « la collaboration des familles » .

Concernant l’enquête sur les circonstances de la catastrophe, le travail de déchiffrement et d’interprétation des données provenant des enregistreurs de vol du MD83 a commencé dès le 29 Juillet par le bureau d’enquête et d’analyse pour la sécurité aérienne (BEA), « avec l’assistance notamment d’un expert des Etats-Unis (l’Etat du constructeur), d’un expert espagnol (le pays d’immatriculation de l’avion) et d’un expert algérien » . Cette mission a été confiée à la France par l’autorité compétente du Mali qui à la charge de l’enquête selon la réglementation internationale relative aux accidents aériens.

Le même BEA a été amené à réagir le 31 Juillet après la description par des média d’un scénario selon lequel le MD83 aurait plongé de 10.000 mètres en 3 minutes, heurtant le sol presqu’intact. « Des tentatives d’explication du déroulement de l’accident circulent actuellement dans les media et il est parfois suggéré que ces explications résulteraient des paramètres de vol issus du Flight Data Recorder récemment lu dans les locaux du BEA. (…) ces tentatives d’explication ne s’appuient nullement sur ces enregistrements. En effet, leur exploitation est toujours en cours et aucune information sur leur contenu n’a été communiquée » , a précisé l’autorité Française.

Le MD83 de Swiftair opéré pour le compte d’Air Algérie reliait Ouagadougou à Alger le 24 Juillet 2014 quand il s’est écrasé près de Gossi dans le Nord Mali moins d’une heure après son décollage, avec 112 passagers à bord plus 6 membres d’équipage. De violents orages sévissaient dans la région et les pilotes avaient entrepris de « rebrousser chemin » , selon le ministre Français des Affaires Etrangères.

…….

> Accéder au fil d’actualités sur le crash du vol AH5017

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire