Virus ebola : Air France annule un vol vers Conakry et Freetown, maintient ceux vers le Nigeria

Attente à l'aéroport

Attente à l’aéroport

Alors que le virus ebola se propage en Afrique de l’Ouest, Air France s’est vue contrainte d’annuler un vol vers Conakry et Freetown mercredi dernier.

 

Le vol AF750 du 23 Juillet 2014 au départ de Paris Charles de Gaulle vers les capitales de la Guinée et du Sierra Leone a été annulé.

« Le vol a été purement et simplement annulé parce que deux membres de l’équipage ont décidé de ne pas prendre part au voyage en raison, selon eux, de la fièvre Ebola qui sévit, depuis janvier, en Guinée et en Sierra-Léone » , indiquent plusieurs médias Africains, et notamment Aminata.

Le personnel navigant de la compagnie peut exercer un droit de retrait sur un certain nombre de destinations du réseau, notamment pour des raisons liées à la santé ou la sureté. Air France est alors tenue de les remplacer pour que le vol comporte le nombre de personnels conforme à la réglementation internationale sur la sécurité aérienne, ce qu’elle n’a manifestement pas été en mesure de faire dans les délais nécessaires.

Ce n’est pas la première fois qu’Air France est indirectement affectée par la peur que suscite le virus ebola : déjà le 04 Avril, les passagers du vol en provenance de Conakry avaient été en placés en quarantaine à leur arrivée à l’aéroport de Paris Charles de Gaulle car l’un d’eux était suspecté de présenter les symptômes du virus mortel.

Pour autant, aucune psychose ne se développe au sein de la compagnie Française : les vols des jours suivants ont bien eu lieu, et le programme vers Conakry et Freetown est maintenu.

Sa concurrente, Emirates, a pour sa part interrompu à partir du 08 Avril dernier la desserte de Conakry, « pour une durée indéterminée » , disant ne pas vouloir « compromettre la sécurité de ses passagers et de son personnel « , mais a repris ses opérations depuis le 1er Juin.

Le retrait des deux membres de l’équipage d’Air France intervient alors que la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone – les trois pays les plus touchés – enregistrent un nouveau pic de décès dus au virus ebola, avec 68 cas mortels relevés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) entre le 8 et le 12 Juillet 2014 (dont 52 pour la Sierra Leone).

L’inquiétude se propage en Afrique de l’Ouest : depuis hier samedi 26 Juillet, tous les ports et aéroports du Nigeria sont placés en état d’alerte après la mort à Lagos d’un ressortissant Libérien atteint par la fièvre hémorragique. Il arrivait de Monrovia via Lomé, et tous les passagers de son vol ont été placés sous surveillance médicale.

Air France, qui dessert au Nigeria Lagos et aussi Abuja, a annoncé hier maintenir «son programme de vols de et vers le Nigeria, tout en suivant en temps réel la situation sanitaire sur place» .

…….

> Plus sur Air France

> Plus sur les conséquences du virus ebola pour le transport aérien

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire