Tel Aviv : les vols peuvent reprendre

Boeing 777 de United Airlines à Tel Aviv - © Liavzim / Airplane Pictures

Boeing 777 de United Airlines à Tel Aviv – © Liavzim / Airplane Pictures

Les compagnies Américaines et Européennes peuvent reprendre leurs opérations vers Tel Aviv.

 

Les Agences en charge de la sécurité aérienne aux Etats-Unis et en Europe ont modifié leur avis respectif : la Federal Aviation Administration (FAA) a levé dès hier soir, vers 23h45 heure de New York, l’interdiction d’opérer vers l’aéroport Ben Gourion de Tel Aviv, tandis que l’Agence Européenne pour la Sécurité Aérienne (AESA) modifiait aujourd’hui Jeudi 24 Juillet son bulletin d’information de sécurité (SIB).

L’AESA laisse le soin aux autorités nationales et aux compagnies aériennes Européennes de décider elles-mêmes d’une éventuelle reprise des vols, en leur recommandant toutefois d’évaluer avec prudence la situation.

Cet après-midi, United Airlines et Delta Air Lines indiquaient la reprise de leurs opérations vers Tel Aviv pour le soir même.

En Europe, Alitalia a prévu un vol au départ de Rome à 15h05 ce jour, selon le gestionnaire de l’aéroport.

Easyjet assure un vol aller-retour entre Londres Gatwick et Tel Aviv, et reviendra à son programme complet dès demain vendredi 25 Juillet.

SAS Scandinavian et la low-cost Espagnole Vueling ont annoncé la reprise de leurs vols.

Air France-KLM et le groupe Lufthansa, qui avaient annoncé dès mardi la cessation de leurs opérations avant même la publication du bulletin de sécurité de l’AESA, n’ont pas encore indiqué leur décision.

Bravant les recommandations sévères de l’Agence Européenne, British Airways avait en revanche continuer de voler entre Londres Heathrow et Tel Aviv, maintenant ses deux fréquences quotidiennes.

Un tir de roquette tombé à proximité de l’aéroport Ben Gourion mardi avait conduit les autorités Européennes et Américaines à décommander fortement pour la première, à interdire pour la seconde, tous les vols vers le principal aéroport d’Israel.

Dans ce pays, l’affaire a fait grand bruit, le ministère des Transports déclarant : « l’aéroport Ben Gurion Airport est sûr et complètement protégé; il n’y a aucune justification pour que les compagnies américaines arrêtent leurs vols et donnent ainsi raison aux terroristes » .

Non placées sous l’autorité de la FAA ou de l’AESA, les compagnies Israéliennes ont poursuivi leurs opérations habituelles.

Mais l’interruption des vols des compagnies occidentales vers Tel Aviv pendant au moins 36 heures a laissé des milliers de voyageurs sur le carreau : Arkia, El AL, et Israir n’ont pu prendre en charge la totalité des passagers de leurs consoeurs.

Signe d’une prudence croissante à l’égard du survol des zones de conflit, les décisions des autorités Occidentales sont intervenues quelques jours après le crash d’un Boeing 777 de Malaysia Airlines en Ukraine, vraisemblablement abattu par un missile.

> Sur le même sujet, lire : Sécurité aérienne : les compagnies décident d’interrompre la desserte de Tel Aviv (22/07/2014)

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire