Malaysia Airlines est-elle une compagnie maudite ?

Un Boeing 777 de Malaysia Airlines - cc : wikimedia

Un Boeing 777 de Malaysia Airlines – cc : wikimedia

2 gros-porteurs perdus en moins de 5 mois, 537 morts : avec ce sinistre record, Malaysia Airlines peut aisément passer pour une compagnie maudite. Certains envisagent même sa fin prochaine. Pourtant, son cas n’est pas isolé dans l’histoire de l’aviation. La liste des compagnies ayant perdu en si peu de temps deux appareils, et même deux appareils identiques, est plutôt longue. Et la plupart de ces compagnies volent toujours.

 

Le temps où Malaysia Airlines faisait parler d’elle pour la qualité de son service et le confort de ses appareils appartient au passé. Avant la disparition du vol MH370 et le crash du vol MH17, la compagnie Malaysienne obtenait cependant d’excellentes performances en termes de sécurité.

Aujourd’hui encore, le cabinet spécialisé JACDEC la place pour cette année à l’honorable position de 34ème compagnie la plus sure au monde, devant Air France (40ème), American Airlines (41ème), Japan Air Lines (46ème), ou Turkish Airlines (51ème), dans un classement qui tient compte des accidents ayant conduit à la destruction d’un appareil ainsi que des incidents sérieux, pondérés avec les distances parcourues.

Mais en perdant deux Boeing 777 la même année, Malaysia Airlines passe à présent pour un cas unique dans l’histoire de l’aviation civile.

En fait, il n’en est rien.

Une vingtaine d’accidents impliquant deux appareils de même type pour une unique compagnie en quelques mois ont été relevés par un site Américain.

Mais la plupart « ont eu lieu au moment où l’aviation commerciale prenait son essor avec les avions à réaction, une époque où les critères de sécurité n’étaient pas ce qu’ils sont aujourd’hui. Les pertes de Malaysia Airlines sont les premières de leur genre en 30 ans« , note Aviation Week.

 

  • 1952-54: BOAC (Comet 1 : 26/10/52, 2/5/53, 25/7/53, 10/1/54 et 8/4/54)
  • 1962: Air France (707-300 : 3/6/62 et 22/6/62)
  • 1965: United Air Lines (727-100 : 16/8/65 et 11/11/65)
  • 1966: Aeronaves de Mexico (DC-8-50 : 13/8/66 et 24/12/66)
  • 1968: Pan Am (707-300 : 12/6/68, 12/12/68 et 26/12/68)
  • 1969: Mexicana (727-100 : 4/6/69 et 21/9/69)
  • 1970: United Arab Airlines (Comet 4C : 14/1/70 et 9/2/70)
  • 1972: Japan Airlines (DC-8 : 14/6/72 et 24/9/72)
  • 1973: Varig (707-300 : 9/6/73 et 11/7/73)
  • 1973/74: Aviaco (Caravelle 10R : 5/3/73 et 13/8/73)
  • 1973/1974: Pan Am (707-300 : 22/7/73, 3/11/73, 30/1/74 et 22/4/74)
  • 1973: Varig (707-300 : 9/6/73 et 11/7/73)
  • 1977: Japan Airlines (DC-8-60 : 13/1/77 et 27/9/77)
  • 1979: Garuda (F28-1000 : 6/3/79 et 11/7/79)
  • 1981: Aeromexico (DC-9-30 : 27/7/81 et 8/11/81)
  • 1982: Aerotal Colombia (727-100 : 4/8/82 et 28/11/82)
  • 1982: Japan Airlines (DC-8-60 : 9/2/82 et 17/9/82)
  • 1984: Garuda Indonesia (DC-9-30 : 11/6/84 et 30/12/84)
  • 2014: Malaysia Airlines (777-200 : 8/3/14 et 17/7/14)

Source du tableau: Aviation Week

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés 

Un commentaire sur “Malaysia Airlines est-elle une compagnie maudite ?

  1. Je ne savais pas que le 707-300 était aussi souvent impliqué.
    Aussi dans le cas de MH, il semblerait que les 2 crashs ne soient pas liés à des pb techniques … est-ce le cas dans la liste ci-dessus ? A vérifier, mais les années 60/80 c’était de l’aviation, aujourd’hui tout est quasiment en pilotage automatique …
    Mes 2 euro/cents

Laissez un commentaire