MH17 : les corps et les enregistreurs de vol remis aux autorités

Vue satelitaire du site du crash - © Airbus Defence

Vue satelitaire du site du crash – © Airbus Defence

 

Les corps des presque 300 victimes du crash du Boeing 777 de Malaysia Airlines en Ukraine sont en route vers les Pays-Bas, tandis que les enregistreurs de vol ont été remis aux autorités Malaysiennes ce mardi matin.

 

Les corps – ou ce qu’il en reste – ont été récupérés lundi après que les autorités Malaysiennes ont trouvé un accord avec les séparatistes pro-Russes. Ils sont en cours d’acheminement par un train réfrigéré vers la ville de Kharkiv, sous contrôle du gouvernement Ukrainien. De là, un Hercule C-130 de l’armée Néerlandaise les rapatriera vers les Pays-Bas où ils seront remis aux familles.

Les rebelles pro-Russe ont remis ce mardi matin les enregistreurs de vol aux autorités Malaysiennes - © ABC

Les rebelles pro-Russe ont remis ce mardi matin les enregistreurs de vol aux autorités Malaysiennes – © ABC

Ce mardi matin, depuis leur quartier général dans la ville de Donetsk, les rebelles ont également remis les enregistreurs de vols à la délégation Malaysienne. Dans une salle remplie de journalistes, le chef des séparatistes pro-Russes, Alexander Borodai, s’est exclamé : « les voici, ces boites noires« . Extraites de la zone du crash dans les heures qui ont suivies l’accident, les enregistreurs de vols semblent en bon état et ne souffrir que de dégâts mineurs, selon les officiels Malaysiens. Leur analyse ne donnera aucune indication sur l’origine du missile qui a vraisemblablement abattu le Boeing 777 de Malaysia Airlines mais permettra d’exclure d’autres hypothèses comme une bombe placée à bord ou un problème technique.

Sur la zone du crash, la situation se détend aussi avec l’accord hier d’un cessez-le-feu dans un rayon de 10 kilomètres autour du site  pour permettre aux enquêteurs de mener à bien leurs investigations. Ceux-ci ont réussi à sécuriser un certain nombre de débris de l’appareil aux fins d’analyse tandis qu’une photo d’un morceau de la carlingue publiée le Financial Times attesterait que l’appareil a bien été descendu par un missile.

Pendant ce temps, la pression monte sur la Russie et son Président Vladimir Poutine, les occidentaux envisageant d’aggraver les sanctions économiques contre le pays.

Aux Nations-Unis, le Conseil de Sécurité a voté à l’unanimité une résolution demandant que les responsables du drame « rendent des comptes et que tous les États coopèrent pleinement pour établir les responsabilités« .

La Russie continue de nier toute implication et demande à l’Ukraine et aux Occidentaux de fournir des preuves. Hier, le Ministre Russe de la Défense donnait sa version de l’événement en tentant d’établir qu’un avion de chasse Ukrainien se trouvait aux côtés du vol MH17 au moment du drame.

Lors d’une intervention télévisée, Vladimir Poutine a demandé aux séparatistes pro-Russe de laisser libre accès au site du crash pour les autorités en charge de l’enquête.

…….

> Plus sur le crash du vol MH17

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire