Alitalia quitte le Venezuela

Airbus A330-200 d'Alitalia - © Alitalia

Le  1er Juin 2014, un Airbus A330-200 d’Alitalia opèrera le dernier vol d’Alitalia au départ de Caracas au Venezuela – © Alitalia

 

Alitalia cessera ses opérations vers le Venezuela à compter du 2 Juin prochain sur fond de crise monétaire.

 

La compagnie Italienne, membre de l’alliance Skyteam, devient ainsi le 2ème opérateur international à interrompre tout service vers le Venezuela, après Air Canada. Air France, Lufthansa, et d’autres transporteurs ont par ailleurs réduit leurs opérations vers la capitale du Venezuela.

Le dernier vol en provenance de Rome (AZ686) arrivera le dimanche 1er Juin à l’aéroport de Caracas, et retournera le même jour vers la capitale Italienne (AZ687). Aucun autre service n’est prévu au delà de cette date, selon l’Agence Reuters qui cite des employés locaux de la compagnie aérienne. Des mesures commerciales sont prises par la compagnie pour rembourser les passagers sur les vols annulés.

Jusqu’en Avril dernier, Alitalia effectuait 5 rotations par semaine entre Rome et Caracas. mais le service a été réduit à 3 fréquences hebdomadaires depuis le mois dernier.

Alitalia n’a fait aucun commentaire sur le sujet.

Malgré ses promesses, le gouvernement Vénézuélien continue de bloquer les fonds des transporteurs internationaux, qui ne peuvent rapatrier leurs avoirs dans leur pays d’origine. Et quand les autorisations sont délivrées au compte-goutte, les compagnies aériennes subissent un taux de change fixe très désavantageux.

Selon l’association internationale du transport aérien (IATA), le Venezuela détenait en Avril dernier 3,8 milliards de dollars US appartenant aux compagnies aériennes.

Le montant exact dont serait créditeur Alitalia n’est pas connu.

Pour sa part, le groupe Air France-KLM (par ailleurs actionnaire d’Alitalia à hauteur de 7% du capital) a lui-même indiqué lors de ses derniers résultats trimestriels (non audités par les commissaires aux comptes) que sur les 117 millions d’euros de pertes de change constatées sur les trois premiers mois de l’année, une partie provient d’ « un ajustement de la valeur de la trésorerie détenue par le groupe au Venezuela afin de tenir compte du risque de conversion« .

…….

> Plus sur Alitalia

> Plus sur la situation de l’aviation civile au Venezuela

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés