Dreamjet reçoit le soutien de Norwegian

Boeing 737-800 © Norwegian

Boeing 737-800 © Norwegian

 

Alors qu’elle recherche l’autorisation de voler vers les Etats-Unis, la nouvelle compagnie aérienne Française Dreamjet reçoit le soutien d’un autre transporteur Européen, Norwegian International. L’appui n’est pas désintéressé.

 

Dans une lettre adressée le 5 Mai 2014 au ministère Américain des Transports (DoT) qu’Air Info s’est procuré, Norwegian International indique qu’elle « soutient pleinement l’octroi rapide par Dreamjet de l’autorisation d’opérer dès que Dreamjet aura complété sa demande en présentant  sa licence d’exploitation délivrée par l’administration Française« .

Norwegian International précise aussi qu’elle « soutient fermement une nouvelle concurrence sur le marché transatlantique très concentré, dans lequel les membres des trois grandes alliances de compagnies aériennes contrôlent environ 87% du trafic« .

Et Norwegian International d’établir un lien entre la demande de Dreamjet et la sienne, déposée en Février dernier et toujours pendante devant l’Administration Américaine :

Norwegian International exhorte le ministère à suivre ses précédents et à respecter les obligations légales internationales des États-Unis en accordant sans délai une autorisation à Dreamjet. Il n’existe aucune raison pour que le ministère soumette tout transporteur de l’Union Européenne qui se conforme aux exigences de l’accord de « ciel ouvert » entre l’UE et les USA, prévoyant une simplification des procédures, au type de retard sans précédent que rencontre Norwegian International avec des conséquences commerciales bien réelles. L’approbation rapide des deux demandes [de Dreamjet et de Norwegian International] enverra un signal fort aux partenaires européens de l’Amérique pour dire que le ministère a bien l’intention de respecter les exigences de l’accord de « ciel ouvert » signé entre l’UE et les USA.

 

Norwegian International, comme son nom ne l’indique pas, est une société de droit Irlandais, filiale de la compagnie low-cost Norvégienne Norwegian Air Shuttle. Celle-ci entend développer son activité long-courrier notamment vers les Etats-Unis depuis divers aéroports de la Communauté Européenne et Londres Gatwick en particulier, ce qu’elle ne peut réaliser pleinement avec un statut Norvégien, d’où la création d’une filiale Irlandaise, Norwegian International.

Mais la qualité de transporteur Européen de cette dernière est fortement contestée aux Etats-Unis par les compagnies aériennes et leurs syndicats qui n’apprécient guère cette concurrence d’un genre nouveau, accusant le groupe Norwegian de vouloir échapper à la fiscalité Norvégienne et de créer une forme de concurrence déloyale au dessus de l’Atlantique.

Il n’est pas sûr que le soutien de Norwegian International arrange les affaires de Dreamjet dont le dossier n’est de toute façon toujours pas complet : la nouvelle compagnie Française qui entend exploiter des vols 100% « classe Affaires » entre Paris et New York doit encore produire une licence d’exploitation définitive délivrée par l’Administration Française qui lui impose au préalable la levée de certaines conditions.

> Lire : Dreamjet : lancement du Paris – New York « tout classe Affaires » dès Juin 2014 (26/04/2014)

En revanche, l’affaire pourrait devenir embarrassante pour l’Administration Américaine : en cas d’approbation rapide du dossier Dreamjet une fois qu’il sera complet, les avocats de Norwegian International ne manqueront pas de souligner que l’administration Américaine établit deux poids et deux mesures dans le traitement des compagnies Européennes.

…….

> Notre dossier Dreamjet

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Un commentaire sur “Dreamjet reçoit le soutien de Norwegian

  1. Pingback: Dreamjet : la classe Affaire entre Paris et New York 30 à 50% moins chère | Air Info

Laissez un commentaire