Air France va décroître face à KLM, inquiétudes chez les pilotes

Arrivée du vol inaugural de KLM à Santiago du Chili (777-300ER), avec Air France comme voisin  © KLM

Arrivée du vol inaugural de KLM à Santiago du Chili (777-300ER), avec Air France comme voisin © KLM

 

Au sein du groupe Air France-KLM, la compagnie Française va perdre de l’importance face à sa consoeur Néerlandaise. Les raisons sont d’ordre économique, et les pilotes Français du SNPL s’inquiètent.

 

Air France, pas assez compétitive face à KLM ? La question est posée au regard des orientations stratégiques du groupe Air France-KLM qui semble miser d’abord sur KLM pour assurer sa croissance dans les mois qui viennent.

En fait, le mouvement est déjà amorcé. Comme le notait déjà Air Info en analysant dès le mois de Mars le programme été 2014 d’Air France-KLM :

Au sein du groupe, KLM progresse deux fois plus rapidement qu’Air France, avec des capacités en hausse de +2,6% (contre +1,2% pour Air France). 

> Lire : Cet été, KLM tire la croissance du groupe Air France – KLM (06/03/2014)

La tendance va s’accélérer l’année prochaine : sur le long-courrier, les prévisions de renouvellement de flotte confirme pour les mois à venir chez la compagnie Française un relatif déficit du nombre de sièges disponibles au regard de celui de KLM.

Ainsi, Air France va retirer en 2015 cinq Boeing 747-400 (432 sièges) âgés de plus de 15 ans et leur remplacement n’est que partiellement assuré : la compagnie doit recevoir un 10ème Airbus A380 (516 sièges) dans les semaines qui viennent, plus un Boeing 777-300ER en location longue durée auprès d’ALC à la fin de 2015. L’appareil peut recevoir entre 303 et 468 sièges selon les configurations. Un onzième et douzième Airbus A380 restent en commande mais Air France a annoncé réfléchir à une annulation de leur livraison prévue pour 2016 au plus tôt.

De son côté, KLM doit recevoir un Boeing 777-300ER supplémentaire, également en location longue durée auprès d’ALC, quelques semaines après celui d’Air France. La même année, elle recevra aussi les premiers exemplaires du tout nouveau Boeing 787-9 que le groupe a commandé à hauteur de 25 exemplaires (plus 25 options) chez l’avionneur Américain, commande complétée par une discrète location de 12 exemplaires supplémentaires chez ILFC. Au sein d’Air France-KLM, la compagnie Néerlandaise est prioritaire pour l’attribution des nouveaux Dreamliners.

Le phénomène n’est évidemment pas passé inaperçu auprès des pilotes d’Air France, et du Syndicat National des Pilotes de Ligne (SNPL) en particulier, qui souligne que le plan Transform 2015 prévoyait une répartition précise des capacités entre les deux compagnies du groupe Air France-KLM, soit 61,2% pour Air France et 38,8% pour KLM, avec une marge de +/- 1 point communément appelée “bande passante”.

Nos analyses, croisées avec nos partenaires syndicaux de VNV [syndicat Néerlandais de KLM] que nous rencontrons chaque mois, montrent que M de Juniac va, dès cet hiver, sortir délibérément de la bande passante autorisée par l’accord ! Au lieu de viser l’objectif contractuel de 61,2 % pour AF, la Direction se fixe comme nouvelle cible le bas de cette bande passante et se brûle désormais les doigts en sortant de la marge autorisée !

Pire, les prévisions auxquelles nous avons eu accès montrent, pour les prochaines saisons, une sortie de la bande passante au détriment d’Air France,

indique le SNPL qui évoque un « dialogue de sourds » avec la direction.

Le PDG d’Air France-KLM, Alexandre de Juniac, aurait indiqué au syndicat que « c’est le marché qui prime et KLM est moins chère qu’Air France », d’où la priorité accordée à la compagnie Néerlandaise pour assurer le développement du groupe.

Et ce n’est pas le moyen-courrier qui va inverser la tendance : Air France s’apprêterait à « sabrer la quasi totalité du réseau Europe au départ des Bases [de Province] » pour se concentrer sur l’alimentation de la plateforme de Paris Charles de Gaulle.

De son côté, KLM continue d’étendre son réseau Européen et de recevoir de nouveaux appareils moyens-courriers.

Le constat pourrait raviver un conflit social toujours latent chez Air France.

…….

> Plus sur le groupe Air France-KLM

> Plus sur Air France

> Plus sur KLM

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

 

Laissez un commentaire