Les ambitions d’Air Tahiti Nui en Nouvelle Zélande

Airbus A340 d'Air Tahiti Nui - © Air Tahiti Nui

Airbus A340 d’Air Tahiti Nui – © Air Tahiti Nui

 

Dans l’obligation de trouver de nouveaux marchés pour assurer sa rentabilité, Air Tahiti Nui vise la Nouvelle Zélande où elle met en avant ses services vers l’Europe.

 

Au travers d’une campagne dénommée « The French Connection« , Air Tahiti Nui propose aux voyageurs Néo-Zélandais d’emprunter ses lignes vers Paris Charles de Gaulle pour rejoindre l’Europe via sa base de Papeete et Los Angeles. La compagnie de Polynésie Française met en avant le charme de ces escales où il possible d’entrecouper le long voyage mais aussi des tarifs revus à la baisse, annonçant une diminution du prix moyen du billet de 10% sur l’ensemble de l’année.

Le réseau d’Air Tahiti Nui permet un itinéraire Auckland – Papeete – Los Angeles – Paris, et, à partir de la capitale Française, la compagnie propose des correspondances vers 25 villes de Métropole dont Bordeaux, Nice et Lyon grâce à des accords de partage de code avec Air France et le réseau TGV, ainsi que vers 19 villes Européennes.

Le réseau d'Air Tahiti Nui (1T2014) - Source : ATN

Le réseau d’Air Tahiti Nui (1T2014) – Source : ATN

 

Air Tahiti Nui est implantée en Nouvelle Zélande depuis Avril 2000 mais a récemment augmenté ses fréquences entre Auckland et Papeete pour les porter à 3 par semaine, non sans succès : au premier trimestre 2014, le transporteur signalait dans son bilan d’activité une augmentation du trafic entre Tahiti et la Nouvelle Zélande de 32% en un an, soit la plus forte hausse sur son réseau. 

En revanche, le trafic entre Papeete et Paris a diminué de -14% sur la même période, une chute qu’Air Tahiti Nui compte donc enrayer en attirant la clientèle Néo-Zélandaise se dirigeant vers l’Europe.

La stratégie peut-elle être payante ? Le transporteur national Néo-Zélandais, Air New Zealand, ne dessert pas Paris directement, mais si elle veut s’implanter sur ce marché, Air Tahiti Nui doit surmonter une notoriété moindre que celle de ses concurrentes Moyen-Orientales et Asiatiques.

Surtout ces dernières, et notamment Cathay Pacific, China Southern Airlines, Malaysia Airlines ou encore Singapore Airlines, bénéficient d’un avantage concurrentiel en reliant l’Europe au départ de la Nouvelle Zélande avec une seule escale intermédiaire là où Air Tahiti Nui en propose deux.

La nouvelle offre du transporteur Polynésien intervient un mois seulement après que l’administration Américaine eut refusé de lui accorder l’immunité anti-trust qu’il recherchait pour rentrer dans la co-entreprise transatlantique d’Air France-KLM, Delta Air Lines et Alitalia qui lui aurait permis d’accroître sa visibilité mais aussi le remplissage de ses avions sur la ligne Los Angeles – Paris Charles de Gaulle.

Air Tahiti Nui, qui n’appartient à aucune alliance mondiale, a communiqué un taux de remplissage moyen au 1er trimestre 2014 de 73%, en hausse de 2,3 points sur un an, mais les volumes passagers restent en deçà des objectifs fixés (-1%).

…….

> Plus sur Air Tahiti Nui

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire