Vol MH370 : le rapport préliminaire est finalisé

Recherches de l'épave du vol MH370 : mise à l'eau du Bluefin 21 à bord de l'Ocean Shield - © Ministère Australien de la Défense

Recherches de l’épave du vol MH370 : mise à l’eau du Bluefin 21 à bord de l’Ocean Shield – © Ministère Australien de la Défense


 

Lors d’une conférence de presse organisée hier 23 Avril 2014 à Kuala Lumpur, les autorités Malaysiennes  ont annoncé qu’un rapport préliminaire sur la disparition du vol MH370 a été finalisé et envoyé à l’OACI.

 

Pour des raisons qui n’ont pas été divulguées, ce premier rapport n’est pas rendu public, bien que le ministre des Transports de Malaisie, Hishammuddin Hussein, se soit déclaré « certain » qu’il le sera ultérieurement, sans donner de date.

Le ministre a toutefois précisé que ce rapport ne relatait pas les éléments de l’enquête conduite par les forces de police Malaysienne sur les aspects criminels de la disparition du Boeing 777. Toujours selon lui, l’enquête extensive, qui a conduit à l’interrogatoire de nombreuses personnes ainsi qu’à la saisie du simulateur de vol du commandant de bord, n’a révélé aucun élément de nature suspecte, c’est à dire aucun motif, ni aucune preuve matérielle, pouvant laisser penser à une action criminelle.

> Lire : Vol MH370 : « nous avons enquêté même sur les mangoustans » (02/04/2014)

Ce rapport reprendrait uniquement les circonstances de la disparition du vol.

La Malaisie s’apprête au demeurant à réorganiser l’équipe d’investigation et d’analyse sur les éléments qu’elle détient, soulignant qu’il était « important pour le gouvernement de former une équipe d’enquêteurs qui ne soit pas seulement compétente et transparente, mais aussi hautement crédible« , selon les propres termes du Ministre des Transports, laissant penser que l’actuelle ne donnait pas entièrement satisfaction sur tous ces plans.

 

Par ailleurs, aussi bien du côté Malaysien qu’Australien, les autorités indiquent qu’elles ne cesseront pas les recherches sous-marines même en cas d’insuccès avec le drone sous-marin Bluefin 21.

Le robot réalise aujourd’hui 24 Avril 2014 sa 12ème plongée, et après avoir couvert 90% des fonds sous-marins définis comme probable zone de localisation de l’épave, celui-ci n’a toujours rien détecté de probant.

D’autres engins plus sophistiqués et capables de descendre jusqu’à 6.000 mètres de profondeur (contre 4.500 mètres pour Bluefin 21) pourraient être mis en oeuvre avec le concours de différentes organisations publiques ou privés comme la firme pétrolière Malaysienne Petronas.

L’emploi de nouveaux engins et la poursuite des recherches posent naturellement la question du coût des opérations, estimé pour l’instant à une centaine de millions de dollars US, un chiffre qui pourrait être amené à exploser de nouveau en cas de prolongation pour une durée indéfinie.

…….

> Plus sur le vol MH370

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire