Le siège « classe Affaires » du futur selon Thalès

Immersive Business Class Seat de Thalès - projet de siège "classe Affaires" - © Thalès

Immersive Business Class Seat de Thalès – projet de siège « classe Affaires » – © Thalès


 

Ce n’est pour l’instant qu’un prototype mais l’ « Immersive Business Class Seat  » de Thalès préfigure ce que seront les sièges des classes Affaires de demain. Connectivité et technologies « révolutionnaires » sont au rendez-vous.

 

Un siège qui vous obéit au doigt et à l’oeil : l »‘Immersive Business Class Seat » de Thalès est doté d’un écran ultra haute définition de 24 pouces (61 centimètres) qui répond aux mouvements des yeux comme aux gestes de la main. Il se pilote aussi à partir du téléphone mobile du passager, d’un track-pad ou d’une combinaison de ces différents éléments.

Selon Thalès, les compagnies aériennes s’intéresseraient de très près à ces nouvelles technologies, particulièrement le suivi du regard et des gestes, qui permettent de contrôler l’écran à distance. L’espace avec le siège est si important que les écrans tactiles ne sont parfois d’aucune utilité.

Par exemple, le système de reconnaissance du mouvement des yeux intégré à l’écran met le film en pause quand le passager détourne son regard ou s’endort, puis reprend ensuite automatiquement là où il s’était arrêté. L’utilisation est simple et intuitive : il suffit de fixer l’écran pendant trois secondes pour sélectionner une fonction (un track-pad peut également être utilisé).

L’écran s’adapte aussi à la position du passager : s’il incline son siège, l’écran pivote en fonction de l’angle d’assise.

Selon Thalès, toutes ces innovations sont astucieusement intégrées au siège et conçues pour fonctionner avec d’autres technologies déjà existantes, comme l’interfacage des appareils électroniques (mobiles et tablettes) avec le système de divertissement à bord (IFE), ou encore les chargeurs flash sans fils.

Ces développements sont dictés par les orientations de l’électronique grand public : Une bonne partie de ces équipements sont ou seront prochainement disponibles sur les appareils personnels. Vis-à-vis de leur clientèle Premium, les compagnies aériennes ainsi que leurs fournisseurs ne peuvent échapper à la tendance.

Thalès estime qu’il s’agit d’un projet à 5 ou 7 ans, mais qui pourrait être développé en 3 ou 4 ans seulement s’il enregistrait une commande demain.

Développé en partenariat avec BE Aerospace et BMW, le prototype était présenté dans le cadre du salon Aircraft Interiors qui se tient cette semaine à Hambourg.

…….

> Voir d’autres innovations dans l’aéronautique

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés