Vol MH370 : la zone des recherches de plus en plus circonscrite

Vol MH370 - Zones des recherches 18-22 Mars 2014 - © AMSA

Vol MH370 – Zones des recherches 18-22 Mars 2014 – © AMSA

Au cinquième jour des recherches, les débris repérés par satellite au large de la côte Ouest de l’Australie n’ont toujours pas été retrouvés.  Les moyens déployés se renforcent alors que la zone des investigations est de plus en plus circonscrite.

 

En charge des opérations, l’AMSA Australienne indique que 4 P3 Orion (dont 3 de l’Armée de l’Air Australienne et 1 de l’Armée de l’Air Néo-Zélandaise) participent aux recherches aujourd’hui samedi 22 Mars.

2 avions commerciaux « ultra longs-courriers » (sans autre précision) viennent en renfort : leur plus grand rayon d’action permet d’allonger la durée des missions sur place (5 heures chacun contre 2 pour les P3 Orion).

10 unités bénévoles de secours Australiennes (contre 7 hier) accompagnent les forces armées.

Au total, ces six appareils vont cumuler 19 heures de recherche dans une zone de 36.000 km2 située à 2.330 kilomètres au Sud-Ouest de Perth.

Deux navires de la marine marchandes sont également sur place.

Malgré un déploiement de moyens sans précédent dans l’histoire de l’aviation, les cinq jours de recherches n’ont pas abouti :  les deux objets flottant repérés par satellite le 16 Mars n’ont pas été retrouvés.

> lire : Vol MH370 : des débris repérés au large de l’Australie, une piste crédible (20/03/2014)

En l’absence de tout contact visuel depuis un navire ou un avion, il ne peut être établi avec certitude que ces objets appartenaient bien au Boeing 777-200ER de Malaysia Airlines.

Sur la carte placée en haut de l’article sont portées les différentes zones de recherches depuis le début des opérations lancées mardi dernier. Il est clair que les zones sont à chaque fois de plus en plus circonscrites.

On ignore si les enquêteurs disposent de nouvelles images satellitaires. Plus vraisemblablement, les données ont été affinées par le NTSB Américain.

Au surplus, quatre balises émetteuses ont été disposées, permettant de modéliser la dérive des objets en fonction des vents et des courants marins.

La carte ci-dessous précise la zone d’aujourd’hui.

 

AMSA - Zone des recherches - 22 Mars 2014 - Détail

Vol MH370 – Zone des recherches détaillée – 22 Mars 2014 – © AMSA

 

Bloomberg a également publié ce graphique :

Capture d’écran 2014-03-22 à 09.43.05 

Les objets détectés par satellite se situaient dans la trajectoire estimée du vol MH370.

Mais la zone en question n’est autre que les Quarantièmes Rugissants : de forts courants, un vent constant, et une mer formée ont pu les engloutir au fond de l’Océan.

…….

> Notre dossier spécial : vol MH370

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

…….

Un commentaire sur “Vol MH370 : la zone des recherches de plus en plus circonscrite

  1. Bonjour a tous,

    J’ai une simple question a poser, est ce que a l heure ou on parle, les experts qui ont eu accès au information du vol c’est a dire trajet variation d’altitude, recueille d’information moteur chez Rolls Royce, comme cela a été dit dans les premiers jours de l évaporation du 777.
    Les experts peuvent affirmé a 100% que cette avion ne se soit pas poser quelque part entre le moment de sont détournement, car il faudrait être de mauvaise fois pour dire que ce n’est pas le cas, ou la seul autre possibilité est la complicité de l’équipage, mais en tout cas peuvent ils affirme, simplement que l’avion n a pas pu se poser ailleurs entre le décollage abiment en de Kuala Lumpur, et son crash dans le sud de l’Océan Indien.
    Cela reste mon avis et cela n’engage que moi, mais il me semble que la question que je pose est pertinente.

Laissez un commentaire