Air Canada : 3ème compagnie à suspendre ses vols vers Caracas

Embraer 190 d'Air Canada - © Air Canada

© Air Canada

Air canada a suspendu ses vols vers Caracas. Elle n’est pas la première compagnie à interrompre ses services en direction du Venezuela.

 

La compagnie Canadienne a confirmé hier 17 Mars 2014 que ses derniers vols sont partis le 15 Mars de Toronto et le 16 Mars de Caracas.

Les premiers vols annulés sont donc le vol Toronto–Caracas du mardi 18 mars au soir et le vol Caracas–Toronto du mercredi 19 mars au matin.

Avant la suspension du service, Air Canada exploitait trois rotations par semaine entre Toronto et Caracas.

Des mesures commerciales comprenant le remboursement du billet sont prévues pour les clients qui ont une réservation en cours.

Pour contacter Air Canada depuis le Venezuela, cliquer ici (son bureau local reste ouvert).

Pour expliquer sa décision, la compagnie invoque la situation politique dans le pays :

« En raison de l’agitation civile au Venezuela, Air Canada n’est plus en mesure d’y assurer la sécurité de son exploitation et suspend ses vols sur Caracas jusqu’à nouvel ordre »,

écrit-elle dans un communiqué.

Les mouvements de protestations qui secouent le pays ne sont qu’un aspect des difficultés que rencontrent Air Canada et les autres compagnies internationales qui opèrent vers le Venezuela.

En réalité, la politique très restrictive en matière de changes mise en place par le gouvernement du président Maduro affecte la rentabilité des transporteurs aériens internationaux jusqu’à remettre en cause leur présence dans le pays.

Placés devant la quasi-impossibilité de rapatrier leurs avoirs financiers, ils sont également confrontés à une inflation galopante qui obère la valeur de leurs fonds bloqués.

Selon l’IATA, les compagnies aériennes étrangères au Venezuela seraient de leur poche pour pratiquement 4 milliards de dollars US.

Dès la fin de l’année dernière, la compagnie Equatorienne TAME a décidé dès  d’interrompre ces services vers Caracas.

La semaine passée, c’est la filiale d’Avianca, TACA, qui a annoncé qu’elle suspendait ses vols entre San Jose et Caracas à compter du 07 Avril.

A défaut d’interrompre leurs vols, les autres compagnies réduisent leurs opérations de façon significative après avoir suspendu la vente des billets dans la devise locale.

Air France notamment réduit son offre de 45%.

> Lire aussi : Pourquoi Air France réduit son offre vers le Venezuela de 45% (07/03/2014)

Les compagnies Tiara Air, de l’île d’Aruba dans les Antilles Néerlandaises, et Avianca, de Colombie, vont même au delà, réduisant leur offre respectivement de 78% et 66%, selon le journal Ultimas Noticias.

Air Europa, American Airlines, Lufthansa, Iberia, Copa et Lan Peru ont réduit également leurs capacités de 15 à 35% au départ et à l’arrivée du Venezuela.

Devant cette situation qui ne fait qu’accentuer le mécontentement de la population, le président vénézuélien Nicolas Maduro a menacé les compagnies aériennes qui cessent leurs opérations vers le Venezuela de les interdire d’y revenir tant qu’il restera au pouvoir.  Des «mesures sévères» contre les compagnies qui réduisent leurs activités sont également prévues.

Mais ces gesticulations sont sans effet sur les transporteurs aériens qui gardent la faculté de déployer leurs avions vers des cieux plus cléments.

D’ailleurs, la semaine dernière, le directeur général de l’IATA, Tony Tyler, a prévenu que les compagnies «ne pourront poursuivre indéfiniment leurs opérations [au Venezuela] si elles ne sont pas payées».

…….

> Plus sur Air Canada

> Plus sur les compagnies étrangères au Venezuela

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

…….