Pourquoi Air France réduit son offre vers le Venezuela de 45%

Airbus A340 d'Air France à Paris charles de Gaulle terminal 2 - © Air France

Airbus A340 d’Air France à Paris charles de Gaulle terminal 2 – © Air France

Alors que la compagnie met l’accent sur la desserte de l’Amérique Latine, Air France a annoncé le 7 mars qu’elle réduisait son offre vers le Venezuela de 45% à compter d’Avril 2014.

L’information est communiquée de façon lapidaire dans les statistiques mensuelles publiées par le groupe Air France-KLM.

« Après avoir arrêté les ventes au Venezuela depuis le 24 janvier, le groupe a décidé de réduire de 45% son offre sur la ligne Paris-Caracas à compter du mois d’avril 2014, »

indique ainsi le groupe Franco-Néerlandais.

La baisse des capacités annoncée par Air France correspond peu ou prou à un changement d’appareil et à une diminution des fréquences. A l’Airbus A340-300 de 275 sièges opérant actuellement sur la ligne 6/7 fois par semaine sera vraisemblablement substitué un Airbus A330-200 de 208 sièges au rythme d’une fréquence hebdomadaire en moins.

Le changement d’appareil est déjà reflété dans les systèmes de réservation, à compter du mois de Mai 2014.

Comme toutes les compagnies aériennes internationales, Air France est confrontée au Venezuela à un quasi blocage de ses fonds dans les banques du pays.

Comme l’écrivait Air Info le 28 Janvier 2014 :

[Au Venezuela], le Vice-Président en charge des affaires économiques, Rafael Ramirez, a annoncé que les compagnies aériennes, pour rapatrier leurs avoirs financiers vers leur pays d’origine, devraient utiliser un taux de change fixé chaque semaine et qui s’est révélé être deux fois inférieur aux taux de change officiel.

Les sommes en jeu sont considérables, estimées par l’IATA à plus de 3,3 milliards USD (2,4 milliards EUR).

 

> Lire : Venezuela : 7 compagnies aériennes internationales cessent la vente de billets (28/01/2014)

En plus du problème de change, les autorités financières du pays sont de plus en plus longues (jusqu’à 6 mois) pour donner leur accord aux transferts des fonds des compagnies aériennes vers leur pays d’origine.

Air France – KLM n’a pas communiqué le montant de ses avoirs bloqués, mais la compagnie Espagnole Air Europa, qui assure six liaisons hebdomadaire vers Caracas depuis son hub de Madrid, indiquait que son préjudice financier s’élevait début Janvier 2014 à 160 millions de dollars américains.

De fait, pratiquement toutes les compagnies aériennes internationales ont suspendu la vente des billets d’avion depuis le Venezuela, sauf pour leurs clients qui disposent d’un compte libellé en devise étrangère, évidemment rarissimes.

Air France s’est jointe dans cette démarche à Aerolineas Argentinas (AR), American Airlines, Air Canada (AC), Air Europa (UX), Copa Airlines (CM), Delta Air Lines (DL) et United Airlines (UA).

Sans surprise, les difficultés rencontrées, restées sans réponse probante de la part des autorités Vénézuéliennes, ajoutées aux troubles politiques du pays, conduisent maintenant les compagnies aériennes à réduire leurs capacités.

Rappelons qu’Air France a connu toutes sortes de déboires au Venezuela, depuis la découverte d’une cargaison de cocaïne dans les soutes d’un de ces appareils en septembre 2013 jusqu’à la fausse alerte à la bombe en décembre de la même année.

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

…….

One thought on “Pourquoi Air France réduit son offre vers le Venezuela de 45%

  1. Pingback: Air France-KLM : De bons résultats en Février | Air Info

Comments are closed.