Alitalia modifie ses statuts pour faciliter une reprise par Etihad

Boeing 777-300ER d'Etihad et Boeing 777-200 ER d'Alitalia en vol

Boeing 777-300ER d’Etihad et Boeing 777-200 ER d’Alitalia en vol

Alitalia vient de faire un pas de plus en direction d’Etihad. Ses actionnaires ont voté hier mardi 18 Février 2014  une modification statutaire pour éviter qu’Etihad ne soit placée dans l’obligation d’acquérir la totalité du capital de la compagnie Italienne.

Le détail est technique mais pourtant crucial. Les statuts antérieurs d’Alitalia prévoyaient l’obligation pour un actionnaire de lancer une Offre Publique d’Achat (OPA) dans l’éventualité où sa participation, en propre ou de concert avec d’autres actionnaires, venait à dépasser les 50%. La modification statutaire votée hier lève cette obligation.

La compagnie d’Abu Dhabi ne veut pas investir plus de 49% afin de conserver à Alitalia son statut de transporteur Européen avec tous les droits attachés, notamment le libre accès au marché Européen. C’est cette qualité qui intéresse Etihad en tout premier lieu.

Cependant, les éventuels accords portant sur la restructuration de la dette d’Alitalia, entre Etihad d’une part et les banques Sanpaolo et UniCredit d’autre part, pourraient s’entendre comme un pacte d’actionnaires tacite. Car ces deux banques ne se contentent pas de prêter à Alitalia, elles en sont également actionnaires.

Dès lors, en vertu des statuts antérieurs à la modification adoptée hier, Etihad aurait été dans l’obligation de lancer une OPA sur la totalité du capital.

C’est le Wall Street Journal qui rapporte cette analyse, citant des sources internes au dossier. Elle peut être également mener au regard du partenariat entre  Etihad et le groupe Air France-KLM, qui détient toujours 7% du capital d’Alitalia. Etihad et Air France-KLM sont alliées par un important accord de partage de codes qu’elles s’apprêtent à renforcer.

Le risque était donc double pour la compagnie d’Abu Dhabi.

Alitalia avance maintenant à grand pas vers un rapprochement avec Etihad.

> Lire : Etihad : l’ultimatum lancé à Alitalia (02/02/2014)

La semaine dernière, la compagnie Italienne a trouvé un accord avec les syndicats pour augmenter la productivité en réduisant de 1 900 postes ses effectifs, sans licenciements.

> Lire : Alitalia : accord avec les syndicats sur la suppression de 1 900 postes sans licenciements secs (14/02/2014)

Reste encore la question de la dette, qu’Etihad voudrait restructurer, ce que les banques créancières ont toujours refusé. Comme les syndicats de la compagnie, rien n’empêchent qu’elles évoluent.

…….

> Plus sur Alitalia

> Plus sur Etihad

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés.