Aéroport de Nice : pourquoi le trafic a-t-il baissé en Janvier ?

Vue aérienne de l'aéroport de Nice. - © Aéroport de Nice-Côte d'Azur

Vue aérienne de l’aéroport de Nice. – © Aéroport de Nice-Côte d’Azur

L’aéroport de Nice, troisième plateforme aéroportuaire de France, après Paris Charles de Gaulle et Paris Orly, a enregistré une légère diminution de son trafic passager au mois de Janvier 2014 (-0,8%), avec de fortes disparités selon les destinations. Des raisons plus conjoncturelles que structurelles.

Le trafic national a reculé, enregistrant 285 000 passagers contre 305 000 l’année dernière, soit une baisse de -3,2%. Plusieurs facteurs ont contribué, notamment les intempéries du 4 Janvier, la grève du contrôle aérien le 30 (qui résulte à elle-seule dans la perte de 11 000 passagers), mais aussi le décalage sur le mois de Février du congrès international de l’industrie musicale (MIDEM).

En revanche, le trafic passager vers l’Europe subit la tendance inverse, en progression de +3,9%, tiré essentiellement par la Grande Bretagne (+10,5%), les Pays-Bas (+10,2%) et la Russie (+20,5%).

La baisse marquée du trafic vers l’Afrique (-13,7%) résulte du repli en enregistré vers les trois pays du Maghreb.

Vers le Moyen Orient, l’activité de l’aéroport de Nice a été impactée négativement par l’arrêt du trafic sur le Qatar et par le repli de l’offre sur Israël. Qatar Airways a préféré l’année dernière utiliser ses droits de trafic limités vers la France pour augmenter les fréquences de ses opérations vers Paris Charles de Gaulle. Les Emirats Arabes Unis, grâce à Emirates et l’introduction d’un avion plus gros porteur en cours d’année 2014 (un 777-300) quant à eux progressent de +3,5 %.

Enfin le recul spectaculaire sur l’Amérique du Nord (-22,1 %) provient de l’arrêt précoce de la desserte de New York (5 janvier 2014 contre 7 janvier 2013) qui a réduit le nombre de mouvements sur le premier mois de l’année. Avec 6 mouvements au lieu de 8 en 2013, cette baisse n’est pas significative.

 ……

© 2014 Air Info – Tous droits réservés.