Transport d'animaux en avion : Le guide complet

transport-d-animaux-en-avion-le-guide-complet

Partagez cet article avec vos proches !

Vous avez décidé d’emmener votre animal de compagnie avec vous lors de votre prochain voyage en avion ? Nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir pour un transport d’animaux en avion en sécurité et conformément aux régulations. Nous passerons en revue aussi les étapes, depuis la préparation jusqu’à l’embarquement, en passant par le choix du mode de transport approprié.

Préparer son animal pour le voyage en avion

La première chose à faire est de vous assurer que votre animal est prêt pour le voyage. Nous vous invitons à vérifier auprès de votre vétérinaire que votre chien ou votre chat est apte au voyage en avion.

transport-animaux-en-avion-guide-complet

Assurez-vous aussi qu’il est identifié par puce électronique et qu’il possède un passeport européen (pour les voyages au sein de l’Union Européenne) ou une autre documentation appropriée (par exemple, un certificat sanitaire). Nous vous rappelons de la nécessité de souscrire à une assurance voyage spécifique pour votre animal s’il n’est pas déjà couvert par votre assurance.

Il serait d’ailleurs opportun de vérifier si votre carte bancaire couvre vraiment vos malheurs à l’étranger !

N’oubliez pas de vous renseigner sur les quarantaines éventuelles dans votre pays de destination. Certains pays exigent que les animaux soient mis en quarantaine à leur arrivée. Et prévoyez d’éviter autant que possible les heures chaudes afin de ne pas exposer votre animal à un risque de déshydratation.

Vous aimerez aussi :  Voyage en avion : découvrez ce que votre corps endure vraiment !

Connaître les règles et restrictions des compagnies aériennes

Nous vous recommandons de vous renseigner sur les exigences spécifiques de chaque compagnie aérienne en matière de transport d’animaux. Certaines acceptent le chien ou le chat dans la cabine si son poids, avec sa cage de transport, ne dépasse pas une certaine limite (entre 6 et 10 kg). Dans ce cas, l’animal pourrit être placé sous le siège devant vous.

D’autres compagnies imposent que l’animal soit placé en soute. Certaines races de chiens peuvent d’ailleurs être interdites en cabine s’ils sont considérés comme dangereux, même si leur poids est inférieur à la limite autorisée. Quant aux oiseaux ou reptiles, ils sont généralement transportés uniquement en soute, exception faite parfois pour certains types de perroquets.

L’anticipe la réservation du billet

Avant d’acheter vos billets d’avion, nous vous conseillons de vérifier auprès de la compagnie aérienne choisie si votre animal est accepté et sous quelles conditions. Un guide complet n’existe malheureusement pas, car chaque compagnie a ses propres politiques et limitations.

Notez également que les places pour animaux en avion sont limitées dans les cabines comme en soute, il vaut mieux réserver tôt pour être sûr de pouvoir voyager avec votre animal. Nous vous invitons à lire notre article sur quand acheter votre billet d’avion et connaître les astuce et conseils pour dénicher le meilleur prix !

Les équipements nécessaires pour le transport d’animaux en avion

Le choix de l’équipement dépend du mode de transport (en cabine ou en soute) et de la taille de votre animal. Entre cage de transport en cabine et caisse de transport en soute, il y a de quoi s’y perdre. Voici les meilleurs critères de choix selon nos propres expériences et les conseils des compagnies aériennes.

La cage de transport en cabine

Pour voyager en cabine, l’animal doit être placé dans un sac ou une caisse de transport souple. Les dimensions doivent respecter les normes de chaque compagnie aérienne.

Vous aimerez aussi :  Au-delà du Ski : 5 activités montagnardes qui vont vous surprendre!

Sachez avant tout que la longueur totale avec poignées et roues ne doit pas dépasser 115 cm, et que le sac doit permettre à l’animal de se tenir debout sans toucher le haut et de pouvoir se retourner facilement. Nous vous conseillons de choisir un modèle avec une bonne ventilation sur au moins deux côtés, conforme à la norme IATA.

N’oubliez pas que le jour du vol, vous devrez présenter votre matériel de transport au guichet du transporteur qui décidera si oui ou non celui-ci remplit toutes les conditions requises pour le voyage de votre animal en cabine.

La caisse de transport en soute

Si votre animal doit voyager en soute, nous vous recommandons de le placer dans une caisse rigide homologuée IATA. La caisse doit être suffisamment spacieuse pour permettre à votre animal de se lever, de s’allonger et de se retourner aisément. Elle doit être bien ventilée et résistante, avec des verrous sécurisés.

Nous vous conseillons d’y placer un tapis absorbant (pour les éventuels accidents) et des couvertures ou un matelas confortables pour que votre animal soit à l’aise pendant le vol. Pensez également à accrocher sur la cage une fiche d’identification contenant vos coordonnées et celles de l’animal.

Article liquide : L’accès aux biberons d’eau et à la nourriture pendant le voyage

Même si vous avez prévu des biberons dans la caisse de transport de votre animal, vous ne pourriez pas garantir qu’il aura accès à de l’eau pendant tout le trajet. Les manipulations de la cage lors de l’embarquement et du débarquement peuvent renverser les récipients. Rappelles-vous de vous assurer de donner suffisamment d’eau à l’animal avant de monter à bord.

Pour la nourriture, essayez également de l’adapter au voyage en avion. Pour notre part, nous privilégions les aliments secs qui ne risquent pas de se renverser durant le vol, et nous évitons de donner trop de nourriture à notre chien avant de partir. Cela peut lui causer des troubles digestifs ou vomissements durant le voyage. Nous vous conseillons de faire de même !

Vous aimerez aussi :  Comprendre le décalage horaire et s'adapter aux voyages entre la France et la Nouvelle-Zélande
transport-d-animaux-en-avion-guide-complet

Le jour J : embarquer son animal en avion

Avant de procéder à l’enregistrement de votre animal, nous vous recommandons de vérifier une dernière fois que vous disposez de tous les documents et équipements nécessaires, à savoir le passeport européen ou certificat de vaccination pour les animaux internationaux, l’assurance voyage, la cage, la couverture et les dispositifs d’alimentation adaptés.

L’enregistrement de votre animal peut avoir lieu au comptoir des bagages, à un bureau dédié si la compagnie aérienne en dispose, ou directement au bureau du personnel de piste s’il s’agit d’un vol charter. L’hôtesse vérifiera tous les documents ainsi que la conformité de la caisse de transport.

N’oubliez pas que le bien-être de votre animal dépend majoritairement de vous. Veillez à rester calme et détendu lors de l’enregistrement et de l’embarquement. Plus vous serez serein, plus votre compagnon le sera également !

Partagez cet article avec vos proches !