Fréquentation touristique en Corse 2023 : l’ombre inquiétante de 2024 se profile

tourisme corse

Partagez cet article avec vos proches !

Une saison 2023 compliquée pour les professionnels du tourisme en Corse

La saison touristique 2023 en Corse s’annonce déjà difficile pour les exploitants, qui doivent faire face à un cocktail d’inflation et de baisse de fréquentation. Le groupement des hôtelleries et restaurants de l’île avait déjà alerté sur une saison 2023 catastrophique dès le 11 juillet, et le constat des premiers jours ne semble pas être démenti.

Les professionnels du secteur se lamentent d’une fréquentation touristique en franche baisse, pouvant aller jusqu’à -50% par endroits. “On note une baisse de fréquentation assez importante sur la plupart des activités”, reconnaît Charles Fluixa, gérant de la société Algajola sport et nature.

N’oubliez de lire notre actu : Tourisme : le Sud séduit-il encore les voyageurs ?

Les causes de cette baisse de fréquentation

Plusieurs raisons peuvent expliquer cette situation inquiétante pour les acteurs du tourisme corse. Tout d’abord, le contexte économique et sanitaire mondial, avec la crise de la Covid-19 et ses répercussions sur les voyages internationaux, a clairement impacté le nombre de touristes visitant l’île. De plus, les restrictions sanitaires et les contrôles renforcés aux frontières ont pu décourager certains voyageurs.

Vous aimerez aussi :  La beauté cachée de la France : 10 lieux paradisiaques qui vous laisseront sans voix !

Par ailleurs, les problèmes de transport, avec la grève des transports maritimes qui a perturbé les trajets vers l’île, ont également contribué à cette baisse de fréquentation. Enfin, le phénomène d’inflation qui touche l’ensemble du pays a rendu les vacances en Corse plus coûteuses, freinant ainsi la demande.

Des conséquences sur l’économie locale

Cette situation a évidemment des répercussions importantes sur l’économie locale, qui dépend en grande partie du tourisme. Les professionnels sont contraints de revoir à la baisse leurs prévisions de chiffre d’affaires et de rentabilité, impactant directement leur capacité à investir ou à embaucher.

Certains acteurs du secteur craignent que cette mauvaise saison 2023 soit un signe avant-coureur d’une tendance à plus long terme, avec une possible baisse durable de l’attractivité touristique de la Corse.

Outre les difficultés pour les entreprises du secteur, cette baisse de fréquentation a également un impact sur les emplois saisonniers, souvent indispensables pour faire face à l’afflux estival de visiteurs. Avec moins de touristes, la demande en personnel est moindre, ce qui entraîne une diminution du nombre de contrats saisonniers proposés par les employeurs corses. Pour les travailleurs temporaires, cela se traduit par une précarité accrue et des perspectives d’emploi incertaines.

Quelles solutions pour relancer le secteur touristique corse ?

Face à cette situation préoccupante, les acteurs du tourisme en Corse doivent réfléchir aux moyens de redynamiser leur activité. Une première piste pourrait être d’améliorer l’accessibilité de l’île, en développant par exemple les liaisons aériennes et maritimes, ou en proposant des offres tarifaires attractives.

Vous aimerez aussi :  Découvrez Marseille en 9 lieux emblématiques à ne pas louper

Il semble également important de diversifier l’offre touristique, en misant sur des segments de marché moins dépendants des aléas économiques et sanitaires, tels que le tourisme de niche (écotourisme, randonnées, etc.) ou le tourisme hors saison.

Les professionnels du secteur devront sans doute repenser leur modèle économique et s’adapter à ces nouvelles contraintes, en proposant des prestations plus flexibles, en optimisant la gestion des ressources humaines ou en se tournant vers des partenariats innovants.

Un enjeu crucial pour l’économie corse

La réussite de ce renouveau touristique est primordiale pour l’avenir économique de l’île. Si la baisse de fréquentation venait à perdurer, elle mettrait en péril un secteur qui représente une part importante des emplois et des revenus en Corse. Les acteurs locaux doivent donc se mobilisee pour trouver des solutions durables et efficaces afin de préserver l’attractivité touristique de l’île de Beauté et assurer sa prospérité économique.

On continue avec plus d’actualité : Incroyable mais vrai : il neige le 4 août au Pic du Midi de Bigorre !

Sources

Partagez cet article avec vos proches !