Voyagez léger avec Japan Airlines : Leur service de location de vêtements qui ébranle le secteur aérien !

Voyagez léger avec Japan Airlines _ Leur service de location de vêtements qui ébranle le secteur aérien !

Partagez cet article avec vos proches !

Japan Airlines envoie un message fort sur sa volonté de lutter contre le réchauffement climatique avec ce nouveau service innovant : la possibilité de louer des vêtements pour voyager plus léger et ainsi réduire son empreinte carbone.

Le programme expérimental, appelé “Any Wear, Anywhere“, permet aux clients de la compagnie aérienne de commander à l’avance des vêtements qui seront livrés directement à leur hôtel ou logement Airbnb au Japon.

Ce service original vise à réduire le poids des bagages transportés par les passagers, et donc l’impact carbone de leurs vols. Selon Japan Airlines, une diminution de 10 kg de bagages peut représenter jusqu’à 9% de CO2 en moins, soit l’équivalent d’utiliser un sèche-cheveux pendant un an et demi.

Comment ça marche ?

Pour bénéficier de ce service, les clients doivent s’inscrire sur le site de Japan Airlines au moins un mois avant leur départ. Ils peuvent alors choisir la taille, la couleur et même le style de vêtements qu’ils souhaitent louer. Afin d’éviter tout problème de garde-robe inadéquate (comme se retrouver avec des tee-shirts pour un rendez-vous d’affaires), il est également demandé aux clients de préciser le motif de leur déplacement.

Vous aimerez aussi :  Combien de cartouche de cigarette peut-on ramener en avion 2024 ?

Le coût de cette location de vêtements varie entre 4 000 et 7 000 yens par voyage (entre 25 et 45€), pour une durée maximale de deux semaines. L’entreprise s’engage à fournir une garde-robe adaptée à la saison et aux besoins du voyageur.

Une expérimentation d’un an en collaboration avec Sumitomo Corporation

Depuis le 5 juillet et pour une durée d’un an, Japan Airlines expérimente ce service en collaboration avec la maison de commerce Sumitomo Corporation, selon le quotidien économique Nihon Keizai Shimbun. Ce partenariat a pour objectif de déterminer si cette solution innovante peut réellement contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique tout en offrant un service de qualité aux clients de la compagnie aérienne.

Un pas de plus vers des voyages plus écologiques

Avec cette initiative, Japan Airlines rejoint d’autres compagnies aériennes qui ont déjà pris des mesures pour réduire leur impact sur l’environnement. Dans un contexte où l’avion est souvent pointé du doigt pour sa contribution au réchauffement climatique, la mise en place de services permettant de réduire l’empreinte carbone des vols est une avancée positive.

Le programme “Any Wear, Anywhere” n’est qu’un exemple parmi tant d’autres d’actions que les compagnies aériennes peuvent mettre en œuvre pour promouvoir des voyages plus responsables et respectueux de l’environnement.

Vous aimerez aussi :  Compagnies aériennes acceptant les chiens en cabine : politiques, préparation et restrictions

Vers un futur où les bagages seront remplacés par des locations ?

Si le succès de cette expérience est au rendez-vous, on peut imaginer que d’autres compagnies aériennes pourraient suivre l’exemple de Japan Airlines et proposer des services similaires à leurs clients. Un futur où les valises chargées de vêtements seront remplacées par des locations adaptées aux besoins des voyageurs pourrait ainsi voir le jour, permettant de réduire encore davantage l’impact carbone des voyages en avion.

En attendant, il reste important de continuer à chercher et développer des solutions innovantes pour rendre les voyages plus durables et responsables, tant pour les passagers que pour les compagnies aériennes elles-mêmes. Le service de location de vêtements proposé par Japan Airlines est une initiative intéressante qui montre qu’il est possible de concilier confort et écologie lors de nos déplacements. Espérons que cette expérimentation inspire d’autres acteurs du secteur aérien à mettre en place des mesures similaires pour un avenir plus vert et respectueux de notre planète.

Sources

Partagez cet article avec vos proches !