Aéroport de Guadeloupe : trafic en hausse de 4,3% en juin 2017

En juin 2017, la fréquentation de l’aéroport Guadeloupe-Pôle Caraïbes a progressé de 4,3% par rapport au mois de juin 2016 avec un total de 149.991 passagers.

La direction de l’aéroport guadeloupéen a expliqué « ces bons résultats » par la bonne tenue du trafic sur la majorité des réseaux et le décalage du week-end de la Pentecôte (juin contre mai en 2016). Pour le mois de mai dernier, le trafic a d’ailleurs enregistré un recul de 2,0%.

Dans le détail, la meilleure performance est à mettre à l’actif du réseau Amérique du Nord avec + 22,3% de trafic supplémentaire comparé à juin 2016. Cette hausse est portée par la ligne Miami : bénéficiant d’un tarif promotionnel jusqu’à fin juin, elle voit son nombre de passagers augmenter de 79,0% (soit près de 1 000 passagers additionnels),

Les Iles du Nord, Saint Martin et Saint Barthélémy, affichent une croissance de 12,5%, alors que vers la Martinique et la Guyane celle-ci n’est que de 2,9%.

Le trafic vers la France métropolitaine est également en progression de 4,4% par rapport à l’année précédente. Il faut dire que la compagnie XL Airways a repris l’exploitation de ses vols sur Paris-CDG le 23 juin, ce qui a généré une augmentation de l’offre.

A contrario, le trafic vers la zone Caraïbes est en recul de 13,1%, lié à la perte de vitesse des destinations comme St Domingue, Port-au-Prince et San Juan et à la diminution de l’offre de la compagnie LIAT.

Autre indicateur dans le rouge, l’activité fret aérien qui s’est infléchie de 5,0% avec 697 tonnes traitées en juin 2017 contre 734 en 2014, ce que l’aéroport explique par l’arrêt des exportations de melons début mai contre début juin l’an dernier.

Au bilan du premier semestre 2017, le trafic progresse de +6,3% (transit inclus), avec 1.229.137 passagers traités. « Cette tendance positive est de bon augure au moment du démarrage du rush Eté » , a indiqué l’aéroport.

La Société Aéroportuaire Guadeloupe Pôle Caraïbes (SAGPC) est gestionnaire depuis le 19 décembre 2014 de l’Aéroport Pointe-à-Pitre Le Raizet. Avec 2.253.284 passagers accueillis en 2016, la plateforme se place au 1er rang des aéroports des DOM, au 9e rang des aéroports de la Caraïbe et au 10e rang des aéroports français. Il est desservi notamment par les compagnies aériennes Air Antilles Express, Air Canada, Air Caraïbes, Air France, American Airlines, Corsair, Norwegian, Cubana et XL Airways.

Son réseau compte 27 destinations, dont 22 destinations régulières, réparties entre la France Hexagonale, l’Europe, l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud et la Caraïbe.

XL Airways volera vers les Antilles toute l’année

À compter du 20 octobre prochain, les vols de XL Airways au départ de Paris-Charles de Gaulle vers Fort-de-France (Martinique) et Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) seront annuels.

La compagnie aérienne française a annoncé mardi « la fin des vols saisonniers » entre Paris-Charles de Gaulle et les Antilles. Jusqu’à 3 vols directs par semaine vers Pointe-à-Pitre et Fort-de-France seront proposés dès le 20 octobre 2017, soit plus d’un mois avant le début habituel de la saison d’hiver. Près de 32 000 sièges supplémentaires sont ainsi proposés dès l’automne.

Les vols partiront toujours de Paris-Charles de Gaulle, Terminal 2A, « un avantage indéniable pour les passagers » selon la compagnie : « en effet, unique aéroport parisien doté d’une gare TGV, il est facilement accessible depuis la France et l’Europe, en avion ou en train » , explique-t-elle.

XL Airways rappelle d’ailleurs qu’elle est la seule compagnie à proposer des vols entre Paris-Charles de Gaulle et les Antilles, ses concurrentes opérant depuis Paris-Orly.

Les vols seront effectués en Airbus A330-200 et A330-300 monoclasses, équipés du système de divertissement sans fil XL Cloud.

L’aller-retour est annoncé à partir de 349 euros, bagage, repas et divertissement compris.

Avec cette annonce, XL continue de miser sur les Antilles. La compagnie met en place cet été un programme de vols vers la Guadeloupe et la Martinique depuis Paris-Charles de Gaulle, sur la période de juin à septembre. En outre, elle reliera Pointe-à-Pitre et Fort-de-France à sept villes de province de janvier à mai 2018.

Les Antilles sont définitivement au cœur de notre développement, déclare Laurent Magnin, le PDG de la compagnie. Lors de nos premiers vols entre les Antilles et Paris CDG en 2012, nous avons lié notre destin à la desserte de ces destinations et sommes déterminés à être présents toute l’année sur ces lignes pour lesquelles la demande de tarifs abordables est toujours plus forte. Nous continuons en outre à développer des actions en Martinique et en Guadeloupe afin d’être au plus près de nos clients, de valoriser les initiatives locales, de soutenir les talents et de contribuer au rayonnement de ces territoires frères.

XL Airways, qui vient de mettre en service un quatrième A330, vole aussi depuis Paris-Charles de Gaulle vers Saint-Martin, les Etats-Unis (New York, Miami, San Francisco et Los Angeles), la République dominicaine (Punta Cana, La Romana, Puerto Plata, Samana), le Mexique (Cancún), Cuba (Varadero, Cayo Coco, Santa Clara), Israël (Tel Aviv) et La Réunion.

Photo © Paul BANNWARTH – Airbus A330-300 de XL Airways à Mulhouse-Bâle (18/05/2016)

Air France célèbre 70 ans de présence aux Antilles françaises

En 1947, Air France inaugurait la liaison reliant Paris à Fort-de-France et Pointe-à-Pitre. Sept décennies plus tard, la compagnie propose jusqu’à 24 vols par semaine vers la Martinique et la Guadeloupe au départ de Paris-Orly.

Air France a certes envoyé à Fort-de-France en 1935 son Latécoère 521, baptisé « Lieutenant de Vaisseau Paris » , mais il s’agissait d’un vol de prestige. Il faut attendre juillet 1947 pour qu’un appareil, le Latécoère 631 « Henri Guillaumet » , relie la métropole aux Antilles. « Longtemps à l’écart des routes aériennes, les Antilles font désormais partie du réseau Air France » , explique la compagnie aérienne.

Depuis Biscarosse dans les Landes, le « Laté » dessert Fort-de-France en 30 heures, deux fois par mois. La liaison est complétée par un réseau local : des Catalina rayonnent entre la Martinique (Fort-de-France), la Guadeloupe (Pointe-à-Pitre), l’île de Trinidad, la Guyane française (Cayenne), le Venezuela et la Colombie.

L’ère des hydravions est bientôt révolue. Dans les années 1950, les Antilles se dotent d’aéroports capables d’accueillir les Lockheed Constellation et autres Douglas DC-4 : Le Lamentin, aujourd’hui devenu aéroport « Aimé Césaire » à Fort-de-France, et Le Raizet, devenu « Guadeloupe Pôle Caraïbes » à Pointe-à-Pitre.

Avec l’avènement des jets en 1959, les liaisons transatlantiques ne durent plus que 8 heures. Grâce la mise en ligne des Boeing 747, capables d’accueillir 500 passagers, le trafic décolle littéralement, dopé par le boom du tourisme. Il passe de 80.000 passagers en 1970 à 850.000 en 1987. Depuis, le succès des liaisons antillaises ne s’est pas démenti. Plus de 1,5 million de personnes voyagent chaque année avec Air France entre la métropole et les Antilles.

Aujourd’hui, Martinique et Guadeloupe sont chacune reliées quotidiennement à Paris par des vols directs en Boeing 777-300ER d’une capacité de 468 sièges : 14 en cabine Business, 32 en Premium Economy et 422 en Economy. La compagnie propose de rejoindre Fort-de-France jusqu’à 11 fois par semaine et Pointe-à-Pitre jusqu’à 13 fois par semaine au départ de Paris-Orly.

En outre, Air France opère un réseau régional dans la Caraïbe, permettant de relier Pointe-à-Pitre, Fort-de-France, Cayenne, Port-au-Prince et Miami. Deux Airbus A320 (de 170 sièges) et des équipages dédiés à ce réseau effectuent plus de 60 vols par semaine entre ces différents pôles économiques de la région.

Par ailleurs, Air France propose 10 destinations au départ de Pointe-à-Pitre ou Fort-de-France en partage de code avec Air Antilles : Sainte Lucie, San Juan, Saint-Domingue, Saint-Martin Grand Case, Sint Maarten Juliana, Saint-Barthélemy, Fort-de-France, La Dominique et La Barbade. Avec son partenaire Winair, Air France dispose également de 7 destinations dans la Caraïbe via Saint-Martin : Saint-Barthélemy, La Dominique, Tortola, Saba, Saint-Eustache, Saint-Kitts-et-Nevis et Antigua.

Air France : Programme été vers la Martinique et la Guadeloupe

Martinique

AF0842 : départ de Paris-Orly à 13h30, arrivée à Fort-de-France à 16h05 ;

AF0841 : départ de Fort-de-France à 18h30, arrivée à Paris-Orly à 08h35 le lendemain.

Vols effectués quotidiennement

AF0848 : départ de Paris-Orly à 16h10, arrivée à Fort-de-France à 18h55 ;

AF0847 : départ de Fort-de-France à 21h15, arrivée à Paris-Orly à 11h20 le lendemain.

Vols effectués les jeudis, samedis et dimanches du 22 juin au 2 juillet 2017.

Vols effectués les lundis, jeudis, samedis et dimanches du 3 juillet au 3 septembre 2017 et du 19 octobre au 28 octobre 2017.

Vols effectués les lundis, samedis et dimanches du 9 septembre au 15 octobre 2017.

Guadeloupe

AF0792 : départ de Paris-Orly à 12h05, arrivée à Pointe-à-Pitre à 14h35 ;

AF0793 : départ de Pointe-à-Pitre à 17h20, arrivée à Paris-Orly à 7h15 le lendemain.

Vols effectués quotidiennement

AF0766 : départ de Paris-Orly à 15h20, arrivée à Pointe-à-Pitre à 17h55 ;

AF0797 : départ de Pointe-à-Pitre à 20h35, arrivée à Paris-Orly à 10h35 le lendemain.

Vols effectués les lundis, mardis, mercredi, vendredis, samedis et dimanches du 26 juin au 3 septembre 2017.

Vols effectués les samedis et dimanches du 9 septembre au 8 octobre 2017.

Vols effectués les mardis, mercredis, vendredis, samedis et dimanches du 10 octobre au 15 octobre 2017.

Vols effectués les lundis, mardis, vendredis, samedis et dimanches du 16 octobre au 22 octobre 2017.

Photo : Boeing 777-300ER d’Air France F-GSQN à l’aéroport de Paris-Orly – Crédits : Habib M’henni / Wikimedia Commons

Norwegian : de nouvelles lignes entre les Antilles françaises et les USA

Cet hiver, Norwegian modifie ses dessertes saisonnières entre les États-Unis et les Antilles françaises avec trois nouvelles lignes. En outre, la low-cost annonce reprendre ses vols plus tôt et proposer davantage de fréquences.

Norwegian Air a présenté mercredi 31 mai son programme de vols reliant la côte Est des États-Unis à la Guadeloupe et la Martinique. Trois nouvelles lignes sont annoncées.

Ainsi, deux routes relieront Providence à Pointe-à-Pitre et Fort-de-France. L’aéroport de Providence est situé à 90 minutes de Boston.

Norwegian ouvrira également une nouvelle liaison entre Fort-de France et Fort-Lauderdale, avec trois vols par semaine.

La compagnie indique maintenir les lignes reliant New York-JFK à Fort-de-France et Pointe-à-Pitre, ainsi que Fort Lauderdale à Pointe-à-Pitre.

Ces six lignes seront opérées avec des Boeing 737 dès la fin octobre 2017, plus tôt que l’hiver dernier (novembre).

« Face au succès grandissant des vols opérés par Norwegian entre les Etats-Unis et les Antilles Françaises, la compagnie reprend ses opérations saisonnières dans la zone dès l’automne 2017 » , écrit la low-cost dans un communiqué. Elle ajoute : « La compagnie, qui a transporté 100 000 passagers lors de la dernière saison, poursuit donc ses opérations en proposant notamment de nouvelles liaisons et en augmentant l’ensemble des fréquences de vols pour la saison 2017-2018 » .

Norwegian annonce des tarifs à partir de 120 euros l’aller simple. Les réservations sont ouvertes sur son site Internet.

Ce programme signifique que les lignes reliant la Guadeloupe et la Martinique à Baltimore/Washington ne sont pas reconduites cette année, tandis que les dessertes de Boston-Logan sont remplacées par Providence.

Programme hiver 2017-2018 de Norwegian aux Antilles françaises :

Guadeloupe  – 11 vols par semaine :

  • New York – JFK : 6 vols par semaine (Lundi, Mardi, Jeudi, Vendredi, Samedi, Dimanche)

Départ 08:20- arrivée 13:00

à partir du 29 octobre 2017

  • Fort Lauderdale– 3 vols par semaine (Mardi, Jeudi, Samedi)

Départ 10:00 – arrivée 13:35

à partir du 31 octobre 2017

  • Providence – 2 vols par semaine (Lundi, Vendredi)

Départ 10:50 – arrivée 15:30

à partir du 30 octobre 2017

Martinique – 9 vols par semaine :

  • New York-JFK – 4 vols par semaine (Mardi, Jeudi, Vendredi, Dimanche)

Départ 08:05- arrivée 13:00

à partir du 29 octobre 2017

  • Fort Lauderdale – 3 vols par semaine (Lundi, Mercredi, Samedi)

Départ 10:00- arrivée 13:25

à partir du 30 octobre 2017

  • Providence – 2 vols par semaine (Jeudi, Dimanche)

Départ 10:30- arrivée 15:20

à partir du 29 octobre 2017

Photo © Norwegian : Boeing 737-800

Aéroport de Guadeloupe : croissance record de près de 13% en avril

L’aéroport Guadeloupe Pôle Caraïbes a annoncé mardi « une croissance record » de son trafic au mois d’avril 2017, en hausse de 12,89% par rapport à un an plus tôt avec 218.267 passagers accueillis.

La plateforme guadeloupéenne enregistre ainsi 24.930 passagers de plus qu’en avril 2016. Dans un communiqué, elle a expliqué  que « c’est d’abord le trafic vers la Métropole qui porte la croissance » . Avec 10.824 passagers supplémentaires, la destination de Paris afiche une performance record de + 9.65% sur le réseau Métropole.

Vient ensuite la progression du réseau Martinique Guyane avec une hausse de 10% soit 4.039 passagers supplémentaires. En effet, malgré la baisse du trafic vers la destination Guyane (-24.95%), Fort de France (+14.63%) permet de maintenir la croissance de ce réseau.

Les destinations de Saint-Barthélemy et Saint-Martin Grand-Case enregistrent une progression du trafic de 19.08% soit 2.941 passagers de plus qu’en avril 2016.

Les vols vers Fort Lauderdale (2.188 passagers), nouvelle destination du programme de l’hiver 2016, participent à la performance.

Le trafic sur le réseau Caraïbes Nord contribue à hauteur de 1.741 passagers supplémentaires soit une augmentation de +33.22 %. C’est la destination de Saint Martin-Princess Juliana qui soutient la croissance.

L’aéroport estime que la programmation des vacances de Pâques sur le mois d’avril cette année, contre un chevauchement sur mars et avril l’an dernier, semble avoir fortement contribué à la croissance.

Il note aussi la baisse du trafic vers la destination de la Barbade qui pâtit de l’arrêt des liaisons directes opérées par la compagnie LIAT (-92.77%), ralentissant ainsi la croissance sur le réseau Caraïbes sud (-9.29%).

Depuis le début de l’année, le trafic de l’Aéroport Guadeloupe Pôle Caraïbes est en hausse de 6.29 % avec un total de 875.592 passagers.

Enfin, le fret enregistre une très belle performance sur l’export avec une croissance de 38.5%.

Photo Skenzy0497 CC BY-SA 3.0 : Aéroport de Guadeloupe Pôle Caraïbes