easyJet reçoit son premier A320neo

easyJet a pris livraison mercredi de son premier Airbus A320neo, qui est aussi le 300e appareil de la famille A320 reçu par la low-cost britannique. Équipé de moteurs CFM LEAP-1A, l’A320neo est « un changement majeur pour l’efficience de notre flotte » , a déclaré Carolyn McCall, la directrice générale de la compagnie aérienne. easyJet attend au cours des prochaines années un total de 100 A320neo et de 30 A321neo.

easyJet réduit ses émissions de carbone

Grâce à des innovations technologiques, easyJet a réduit ses émissions de carbone, en passant pour la première fois à moins de 80 grammes par passager transporté. Ces émissions sont « en bonne voie » pour être réduites d’un tiers en 20 ans, a annoncé la compagnie.

easyJet passe à l’A321neo

easyJet introduira l’A321neo dans sa flotte dès l’année prochaine : la low-cost britannique a conclu un accord avec Airbus portant sur la conversion de trente A320neo déjà commandés en autant d’A321neo, un type d’appareil offrant une capacité supérieure de 30 % à 50 % à sa flotte existante.

easyJet reliera Lille à Biarritz et Nantes

Hier Lundi, la low-cost easyJet a levé le voile sur deux destinations domestiques supplémentaires au départ de Lille-Lesquin : Biarritz et Nantes, qui porteront à onze le nombre de lignes qu’elle exploitera cet été depuis l’aéroport des Hauts de France.

© easyJet : Airbus A320

easyJet veut poursuivre sa forte croissance en Écosse

easyJet a conforté en 2016 sa position de première compagnie aérienne d’Écosse, avec 6,4 millions de passagers transportés, soit une croissance de 11% en un an. La low-cost britannique s’engage à croître encore de 30% au cours des prochaines années si le gouvernement écossais confirme son projet de réduire de 50% la taxe sur les passagers aériens.

easyJet : Airbus A320

easyJet : le bénéfice annuel chute de près de 28%

easyJet enregistre pour son exercice 2015-2016 un bénéfice avant impôt de 495,6 millions de livres sterling (574 millions de l’euros), en baisse de 27,9% en comparaison de l’année dernière. La low-cost estime qu’elle a fait preuve de résilience « dans un contexte difficile » .