Deux défis pour l’aviation commerciale : l’envol des low-cost et l’émergence de nouveaux constructeurs

La dernière étude annuelle du cabinet AlixPartners identifie deux défis pour l’industrie de l’aviation commerciale: en Europe, l’envol des compagnies aériennes low-cost oblige leurs concurrentes traditionnelles à poursuivre leur restructuration tandis que le monde des avionneurs devient plus concurrentiel avec l’émergence de nouveaux constructeurs.

La France dans le trio de tête du trafic long-courrier

La France est le troisième pays attirant le plus d’arrivées long-courriers en provenance des principaux marchés dans le monde, selon le nouvel Observatoire de la connectivité aérienne qui vient de rendre public sa première étude. Fort de ce constat, l’Observatoire incite tous les acteurs à concrétiser les potentiels qui existent en France aujourd’hui.

Développement durable : le transport aérien français poursuit ses efforts

En dépit d’un contexte économique difficile sur le plan de la compétitivité et de l’emploi, le transport aérien français poursuit ses efforts en matière de RSE afin d’améliorer sa performance environnementale (gaz à effet de serre) et sociétale, notamment en terme d’emploi et de formation, a indiqué vendredi la Fédération Nationale de l’Aviation Marchande (FNAM).

Que valent les services chauffeur des compagnies aériennes ?

Le site Flight-Report a mené l’enquête : seule une poignée de compagnies aériennes à travers le monde offrent à certains de leurs clients un transfert entre le domicile ou le bureau et l’aéroport. Mais ce service, réservé aux passagers Affaires et Première, est toutefois astreint à certains critères d’éligibilité et qui varient grandement d’une compagnie à l’autre : classe de réservation ou lieux de la prise en charge notamment.

L’IATA prévoit une baisse des bénéfices des compagnies aériennes en 2017

L’Association du transport aérien international (IATA) s’attend à ce que l’industrie aérienne mondiale réalise en 2017 des bénéfices nets de 29,8 milliards de dollars, en baisse par rapport au record de 35,6 milliards prévus pour 2016. En cause, un environnement plus difficile et la remontée des prix du pétrole. En moyenne, les compagnies aériennes réaliseront un bénéfice de 7,54 dollars pour chaque passager transporté l’année prochaine.