easyJet retrouve « une dynamique positive »

easyJet a retrouvé « une dynamique positive » , a indiqué jeudi sa directrice générale, Carolyn McCall, en annonçant les résultats trimestriels et l’obtention d’un certificat de transporteur aérien autrichien.

Alors qu’elle avait creusé ses pertes au premier semestre (octobre-mars), easyJet a décrit jeudi 20 juillet sa performance du troisième trimestre (avril-juin) comme « solide » .

Notamment, le taux de remplissage a progressé de 1,1 point (à 93,1%) et le revenu par siège a augmenté « au-delà des prévisions » (5,9 % sur une base courante, à 57,78 livres par siège).

Avec une flotte de 269 avions dont 258 avions en exploitation, easyJet a transporté 22,3 millions de passagers au dernier trimestre, une croissance de 10,8% en un an.

Le chiffre d’affaires trimestriel est en hausse de 16% et atteint 1,387 milliard de livres. Le coût par siège, carburant inclus, s’améliore de 5,5 % à taux de change constant, mais hors-carburant, il augmente de 1,6 % au cours du trimestre, « reflétant les investissements opérés dans la résilience des opérations et le taux de remplissage élevé » selon la compagnie.

En outre, easyJet a confirmé l’obtention de son Certificat de transporteur aérien (CTA) et de sa licence d’exploitation aérienne auprès des autorités autrichiennes. Comme annoncé la semaine dernière, la création de cette nouvelle compagnie basée en Autriche et dénommée easyJet Europe, permet à la low-cost britannique d’assurer ses futures opérations en Europe après le Brexit.

easyJet Europe est d’ailleurs opérationnelle. Son premier avion, immatriculé OE-IVA, s’est posé à Vienne jeudi en provenance de Londres-Luton. easyJet prévoit de réenregistrer environ 110 appareils nécessaires à ses opérations basées au sein de l’UE pour les deux prochains hivers. Ce processus sera terminé avant la sortie du Royaume-Uni hors de l’UE, assure la compagnie.

« easyJet a délivré une performance solide au cours du trimestre à l’échelle du secteur » , a résumé Carolyn McCall, la directrice générale d’easyJet. « Notre CTA européen a été attribué et le premier vol d’un avion easyJet Europe a lieu aujourd’hui. Cela signifie que nos droits de vol en Europe seront sécurisés, une fois que le Royaume-Uni aura quitté l’UE ».

« Après 18 mois difficiles faits de challenges externes, nous avons su retrouver une dynamique positive », a-t-elle conclu.

Avec ceci, easyJet revoit à la hausse sa prévision de résultat pour l’exercice qui se terminera le 30 septembre : le bénéfice avant impôt est désormais attendu entre 380 millions et 420 millions de livres sterling. Cette perspective reste toutefois inférieure au résultat publié en 2016 (495 millions de livres) et encore plus à celui de 2015 (686 millions en 2015).

Photo © Paul BANNWARTH

Laissez un commentaire