Bombardier livre un premier Q400 « haute densité » bi-classe

Bombardier a livré jeudi 20 juillet le tout premier Q400 NextGen en version « haute densité » bi-classe. Comptant 86 sièges, le turbopropulseur a été remis à la compagnie aérienne Philippine Airlines qui a commandé douze exemplaires.

Cet avion « historique » doit entrer en service commercial dans deux semaines, a précisé le constructeur canadien dans un communiqué. Les 86 places sont réparties en deux classes, soit la classe économique avec un espacement de 29 pouces entre les rangées de sièges, et la classe économique supérieure avec un espacement de 33 pouces.

Fred Cromer, le président de Bombardier Avions commerciaux, a souligné que le Q400 est « le seul turbopropulseur commercial d’une capacité maximale de 90 places qui est actuellement offert sur le marché » .

« Cette livraison démontre que l’avion Q400 est une solution idéale pour les sociétés aériennes qui ont besoin de turbopropulseurs plus gros et plus performants afin de développer davantage de liaisons régionales pour ultimement répondre à la demande croissante des passagers » , a ajouté le dirigeant.

La flotte de Philippine Airlines comprenait avant cette livraison cinq Q400 de 76 places opérés par PAL Express.

« Grâce à ses caractéristiques de haute performance, sa profitabilité inégalée et à l’expérience de vol supérieure qu’il offre aux passagers, le nouvel avion Q400 permettra à Philippine Airlines d’offrir un service plus compétitif en plus d’établir de nouvelles normes dans le secteur de l’exploitation des turbopropulseurs dans la région » , a déclaré Jaime J. Bautista, le président de Philippine Airlines.

La compagnie basée à l’aéroport de Manille-Ninoy Aquino espère que ce nouveau Q400 « l’aidera à regagner sa position dominante sur le marché intérieur » , a-t-il ajouté.

Bombardier propose son Q400 dans plusieurs variantes : configuration standard à classe unique, intérieur bi-classe, configuration « haute densité » comptant jusqu’à 90 sièges et configuration combi fret-passagers.

Photo © Bombardier

Laissez un commentaire