Aeroflot augmente ses pilotes

Avec l’aval de son Conseil d’administration, la compagnie aérienne russe Aeroflot a décidé d’introduire un système de prime complémentaire pour ses pilotes à compter du 1er octobre 2017, expliquant qu’il s’agit de leur assurer « un niveau de revenu adéquat » .

Aeroflot a indiqué vendredi que ses pilotes, instructeurs de vol et commandants de bord recevront, en fonction du travail accompli durant les trois derniers mois, une prime trimestrielle de 75 000 roubles (environ 1 084 euros) pour ceux qui ont 1 à 2 ans d’expérience professionnelle, de 150 000 roubles (2 170 euros) pour ceux qui ont 2 à 3 ans d’expérience professionnelle et de 240 000 roubles (3 473 euros) pour ceux ayant 3 ans et plus d’expérience professionnelle.

« Le nouveau système de récompense est conforme aux normes mondiales et aux meilleures pratiques en matière d’aviation civile » , indique Aeroflot qui, au demeurant, ne détaille pas la rémunération moyenne de ses pilotes.

« La décision représente une nouvelle étape vers un niveau adéquat de revenu et de protection sociale pour les pilotes d’Aeroflot, ce qui devrait contribuer à la consolidation de ces personnels hautement qualifiés » , ajoute-t-elle.

Le mois dernier, la compagnie nationale russe avait déjà décidé d’introduire une prime d’entrée pour les pilotes qui la rejoignent, soit 650 000 roubles (9 400 euros) pour les commandants de bord et 350 000 roubles (5 060 euros) pour les copilotes.

Vitaly Savelyev, le directeur général d’Aeroflot, a évoqué début juin une pénurie de pilotes en Russie, selon The Jamestown Foundation. Certains d’entre eux, mais pas nécessairement ceux d’Aeroflot, partiraient en Chine et dans d’autres pays d’Asie, attirés par des salaires plus élevés. La rémunération mensuelle d’un pilote atteint en moyenne 470 000 roubles (6.800 euros) en Russie, contre deux à trois fois plus en Chine (14 500 à 21 400 euros). Pour autant, le problème a été aussitôt minimisé par les autorités russes.

Selon le Courrier de Russie, Aeroflot emploie aujourd’hui 3.200 pilotes (dont 21 femmes). La compagnie en forme 200 nouveaux chaque année, ayant créé une école d’aviation en 2011 pour pallier déjà un déficit de pilotes.

Photo © Aeroflot

Laissez un commentaire