Aéroports de Paris : 100 policiers de plus pour réduire l’attente aux contrôles

Dès le week-end prochain et jusqu’au 31 août, 100 policiers supplémentaires seront présents tous les jours sur les deux aéroports de Paris, Roissy-Charles de Gaulle et Orly, pour augmenter le nombre de points de contrôle et, ainsi, réduire les délais d’attente, a annoncé le 12 juillet le ministère de l’Intérieur. 

La Place Beauveau prévoit que les deux plateformes connaissent pendant toute la période estivale 2017, selon un communiqué, « un afflux massif de passagers au départ et à l’arrivée » . Ainsi, pour le seul week-end du 14 juillet, plus de 223.000 passagers sont attendus à Orly et 118.000 à Roissy.

Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur, se dit « conscient des difficultés rencontrées ces derniers jours par de nombreux passagers et les préoccupations exprimées par les compagnies aériennes » . Il a décidé de renforcer « immédiatement » les effectifs de police en charge du contrôle transfrontières.

Dès le week-end prochain et jusqu’au 31 août, ce sont ainsi 100 policiers supplémentaires qui seront présents tous les jours sur ces deux sites pour augmenter le nombre de points de contrôle, avec l’espoir de réduire les délais d’attente.

Ces 100 policiers viennent s’ajouter aux 1 300 policiers de la police aux frontières qui sont présents quotidiennement à Roissy et Orly .

Le ministère précise que « l’affectation de ces 100 policiers issus des compagnies républicaines de sécurité (CRS) en sécurisation des aérogares permettra aux fonctionnaires de la police aux frontières (PAF) de se concentrer sur les missions de contrôle transfrontières » .

En outre, dès la fin du mois de juillet, le ministère prévoit la mise en place d’un nouveau dispositif technique de vérification des passeports et cartes d’identité, qui permettra, selon lui, « de réduire de manière significative le délai d’interrogation des bases de données, dont la disponibilité opérationnelle a été renforcée » .

Le ministre de l’Intérieur rappelle que l’allongement des durées de contrôle est la conséquence directe du renforcement des contrôles depuis le déclenchement de l’état d’urgence et du renforcement du contrôle aux frontières extérieures, au bénéfice de la sécurité collective.

« Au-delà des mesures prises par le ministère de l’Intérieur, les contacts ont été établis entre les différents acteurs des plateformes aéroportuaires afin que des initiatives coordonnées puissent, dans les semaines qui viennent, améliorer durablement la situation » , conclut le communiqué.

Photo © ministère de l’Intérieur

Laissez un commentaire