Ryanair renonce à l’Ukraine

Ryanair devait faire son entrée en Ukraine avec 11 nouvelles lignes à l’automne  : la compagnie annule ce projet en raison d’un litige avec l’aéroport de Kiev-Boryspil.

Après plusieurs année de négociations, Ryanair avait annoncé au printemps dernier que l’Ukraine deviendrait le 34e pays de son réseau à partir d’octobre 2017. Hier lundi, elle a indiqué que ce projet ne se fera pas. La low-cost irlandaise reproche à l’aéroport de Kiev-Boryspil de ne pas respecter « l’accord de croissance » signé en mars dernier.

« Malheureusement, l’aéroport de Kiev a choisi de protéger les compagnies aériennes aux tarifs élevés (dont Ukraine International Airlines) et de priver les consommateurs et les visiteurs en Ukraine d’accéder aux tarifs aériens les plus bas et au réseau aérien le plus large d’Europe » ,  a indiqué lundi 10 juillet Ryanair dans un communiqué.

La compagnie dit « ne pas avoir d’autre choix » que d’annuler non seulement les 4 nouvelles routes prévues à Kiev mais aussi les 7 autres routes annoncées pour Lviv. Cette annulation entraînera, selon Ryanair, « la perte de plus de 500 000 passagers et 400 emplois » pour l’économie ukrainienne.

David O’Brien, le directeur commercial de Ryanair, regrette que « l’aéroport de Kiev démontre que l’Ukraine n’est pas encore un pays suffisamment mâture et fiable pour les investissements de Ryanair » . Il ajoute que la compagnie reportera sa croissance sur d’autres marchés, citant l’Allemagne, Israël et la Pologne.

Les passagers ayant réservé des vols sur Kiev et Lviv seront contactés par e-mail et remboursés, assure la compagnie.

Photo © Paul BANNWARTH : Boeing 737-800 NG de Ryanair à Tenerife Sud (08/02/2015)

Un commentaire sur “Ryanair renonce à l’Ukraine

  1. Tant mieux.
    Arrêtons de dérouler le tapis rouge à ces voleurs spécialisés juste pour avoir de la croissance. Perte de 400 emplois mais combien d’emplois préservés avec cette décision ? beaucoup plus.
    J’espère que le Brexit leur portera un coup dur.

Laissez un commentaire